AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Hymn for the weekend - Ft Disne-Euh, Sidney. - Page 2


Partagez | .
 

Hymn for the weekend - Ft Disne-Euh, Sidney.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
esprit libre
avatar
◦ pseudo : Schizophrenic.
◦ messages : 81
◦ avatar : Tom Hot Hiddleston.
MessageSujet: Re: Hymn for the weekend - Ft Disne-Euh, Sidney.   Dim 16 Oct 2016 - 16:48


Hymn For The Weekend
 
« Drink from me, drink from me. Then we'll shoot across the sky. Symphony. Then we'll shoot across the sky. Oh, angels sent from up above. You know you make my world light up.  

Sidney est au-delà de toute prudence. Au-delà de toute convenance aussi.
Il en a presque oublié comment il s'appelle, comment elle s'appelle, et ce qu'ils sont censés être l'un pour l'autre. La réponse est : rien. Du moins, rien de plus qu'un élève et son professeur. Ce n'est pas commode, de se comporter comme ça avec une étudiante. Et pas n'importe laquelle en plus : la sienne. Parmi tant d'autres.

Pourtant, pas une seule seconde Sidney n'y songe. Il a mieux à faire, mieux à penser. Et il s'amuse fichtrement bien de tout ça. C'est un jeu pour lui, un jeu doucement exquis et dont il serait bien incapable de se passer. Alors il continue son manège et il attend de voir chacune des réactions d'Adrastrée. Jusqu'à présent, elle ne le déçoit pas. En fait, elle va même au-delà de ses espérances. Il a cru voir un ou deux regard, un ou deux rougissements. Il les rêve peut-être, il n'est persuadé de rien. Raison de plus, du coup, pour continuer et voir ce qui va se passer par la suite.
Oui, il est sadique. Et il en est fier.

Il n'oublie quand même pas l'autre jeu, lui plus explicite, dans lequel ils sont lancés. La famille à l'origine de tout ça est vraiment ... dingue. Ils sont dingues. Fous. Mais brillants, cela va de soit. Il faut en avoir dans le crâne pour inventer de telles énigmes.
« Parfait ! » Il la rejoint, sa pelle désormais en main. Elle a trouvé la cible. Parfait. « Je confirme : ils ne sont pas croyables. » Et c'est même peu dire. Ils sont complètement ... Dérangés. Ouais, c'est le terme le plus approprié. Mais il les adore, les gens excentriques et il peut facilement entrer dans leur jeu. Ça dépend des jours, de son humeur. Aujourd'hui, il est plus que partant, et c'est donc avec entrain qu'il commence à creuser. Y a plus qu'à espérer qu'il y ait bien quelque chose là-dessous et, surtout, que ce ne soit pas enterré trop profond. Il ne manquerait plus que ça.

Il n'est pas épuisé, et se sent même plutôt énergique. Mais il fait chaud aujourd'hui, et il n'a pas envie de se fatiguer totalement. Il veut pouvoir profiter du reste du week-end sans que ses yeux ne lui fassent défaut.

« Hum ... Ils auraient pu mettre une deuxième pelle. » Bon, en même temps, il ne sait pas s'il aurait eu le cran d'exiger qu'elle lui vienne en aide. Et ... Finalement, il n'en aura pas même besoin. Là, sous ses pieds, un coffre vient de faire son apparition. Lâchant sa pelle sur le sol à côté de lui, il se penche et attrape la petite boîte. Il la pousse en direction d'Adastrée. « Je te laisse t'en charger si ça ne te dérange pas, hein ... » Il est trop fatigué, ça y est. Non, en vrai, il n'a besoin que de quelques minutes pour se reprendre. Ça ira mieux sous peu. Mais c'est un rat de bibliothèque, Sidney. Pas un sportif hors pair.
 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - Laurel - Fire Breather

_________________

   
ATTRACTION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
◦ pseudo : PERSEPHONE + Kat + tumblr
◦ messages : 191
◦ avatar : Emma Watson
MessageSujet: Re: Hymn for the weekend - Ft Disne-Euh, Sidney.   Sam 12 Nov 2016 - 10:10


Hymn For The Weekend
 
« Drink from me, drink from me. Then we'll shoot across the sky. Symphony. Then we'll shoot across the sky. Oh, angels sent from up above. You know you make my world light up.  



Y a un truc plutôt comique, dans le fait de regarder son prof creuser. D'un peu contre-productif d'un point de vue académique, mais carrément jouissif sur le terrain. Ca l'arrange bien, la jeune femme ne se voyait vraiment pas en train de s'acharner à creuse elle-même. Trop peur de se salir ? Non, de se ridiculiser ? Oui. Complètement. Elle n'est pas physique pour un clou. Enfin, pas pour ce genre de trucs. La blonde se fout une claque mentale en écarquillant les yeux. Mais ça va pas de penser à un truc pareil alors qu'elle a son prof à côté d'elle ? Il a beau dire, ils ont beau 'faire semblant' pour le temps d'un weekend, il est ce qu'il est. Elle est ce qu'elle est. Mais Adrastée doit bien admettre qu'elle se prend foutrement bien au jeu. Ah !

« - C'aurait été trop dommage de creuser et de louper ça, qu'elle réplique au tac au tac.

L'étudiante se mord aussitôt la lèvre, retenant un rire nerveux. Si elle continue, elle va sérieusement se brûler. Mais ce type la pousse à chaque fois plus loin dans ses retranchements. Y a un truc, ça doit être sa tête, elle en sait rien. Il est le genre de personne qu'elle adore titiller, visiblement. En public, en plein amphi, elle n'avait pas réalisé qu'il l'était, bien entendu. Un bruit sourd les alerte soudainement et la petite blonde se penche pour aviser le coffre visible sous un amas de poussière terreuse. Tiens, le gros lot.

Elle hausse un sourcil à sa réplique, se redresse et pointe l'un de ses biceps.

- Je pensais que c'était pourtant des vrais ! C'est qui ton chirurgien ? Il a l'air doué !

Nouveau pincement de lèvres alors qu'elle se détourne immédiatement pour choper le coffre. Eh merde, ça sort de plus en plus facilement. Je pensais que c'était pourtant des vrais ! Merde, elle a glissé un compliment plus que tendancieux derrière sa petite vacherie gentillette. Ca sonnait pas comme ça dans sa tête … Cette fois, le fou-rire nerveux est de plus en plus dur à retenir. Heureusement pour elle, le coffre attise suffisamment sa curiosité pour la faire revenir à la raison. Ses petites mains aux dextres fines extirpent le coffre de la terre qu'elle époussette méticuleusement

- J'ai l'impression d'être Alan Parrish ou Alan Grant… Fait remarquer Adrastée d'un air distrait en ouvrant le coffre.

Sa bouche forme un « O » rond de surprise, alors qu'elle extirpe un ancien exemplaire du coffre. Elle repose ce dernier, étire ses jambes pour se redresser et dépoussière le volume épais avant de le retourner. Un sourire aux lèvres, songeuse que les Blackwood savaient pertinemment ce qu'ils faisaient.

- Bien-sûr, les deux fans de littérature ensemble. Utiliser leur propre fils, c'est honteux !

Vingt milles lieues sous les mers. Elle l'étudie soigneusement, le retournant sous tous ses angles. Ca ne peut pas être un rendez-vous au Lac des Blackwood. Ce serait un retour en arrière. Stupide et loin d'être leur genre. Mais alors quoi ? Quoi que ...

- Il est pas très lourd pour un pavé ...

Adrastée ouvre le volume, passant quelques pages avant d'y trouver un petit creux rectangulaire contenant une figurine. Sacrilège ! L'air offusqué, la Française admire le mini sous-marin caché entre les pages découpées.

- … Je doute qu'on puisse trouver un sous-marin dans le coin, fait-elle d'un air dubitatif en le tendant à son professeur.»

 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - Laurel - Fire Breather

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
esprit libre
avatar
◦ pseudo : Schizophrenic.
◦ messages : 81
◦ avatar : Tom Hot Hiddleston.
MessageSujet: Re: Hymn for the weekend - Ft Disne-Euh, Sidney.   Dim 13 Nov 2016 - 18:47


Hymn For The Weekend
 
« Drink from me, drink from me. Then we'll shoot across the sky. Symphony. Then we'll shoot across the sky. Oh, angels sent from up above. You know you make my world light up.  

Clairement, Sidney est fier de lui. Et pas qu'un peu. Il aime voir Adrastrée être gênée et dans tous ses états, et il adore aussi la voir s'énerver. Pour le coup, il ne sait pas ce qui est le plus facilement accessible, et il ne sait pas non plus où il va, mais il y va. Il s'arrête de creuser l'espace de quelques secondes, en se plaignant qu'il n'y ait pas eu une seconde pelle. A deux, ils auraient été tellement plus rapides ... Mais il a eu un regain d'énergie en entendant la réponse d'Adrastrée. Il ne dit rien, lui, par la suite, préférant garder le silence pour mieux savourer ce qu'il vient d'entendre. C'aurait été dommage de louper ça. C'est un sourire malicieux aux lèvres qu'il reprend sa tâche. Plus vite il en a fini, plus vite il sortira de ce trou et se retrouvera de nouveau à hauteur - ou presque - d'Adrastrée.
Il en a oublié le statut prof/élève, et il n'a aucune envie d'y re-songer. Pas tout de suite. Pas alors qu'ils ont parfaitement les moyens de s'amuser et de discuter ensemble comme si de rien était.

Bon, il doit avouer qu'il ne s'attendait quand même pas à ça. Le compliment sous-jacent de la jeune femme le laisse bouche-bée pendant quelques secondes. Puis il se ressaisit, et s'en remet plus ou moins. Un petit rire lui échappe. Un rire amusé. « Oh mais, ils sont vrais, je peux t'en assurer. » C'est donc lui, Sidney Spinelli, qui a fait du beau travail. C'est que ça s'entretient, tout ça.

Il aurait presque pu avoir du mal à se remettre au travail. Il est toujours aussi troublé, un peu perdu aussi. Il agit pourtant avec un naturel déconcertant quand il s'agit de répliquer ou, tout simplement, de la taquiner ...
Sauf que, sur un coup de chance, il tombe sur un coffre, qu'il sort de là.

Le temps qu'il s'extirpe du trou qu'il a lui-même creusé, Adrastrée l'a déjà ouvert et en a sorti un bouquin. Sidney avise la couverture de celui-ci les sourcils froncés. « C'est une vraie quête, cette connerie. » Il ne sait plus quoi en penser de tout ça, le professeur. S'amuser ? S'offusquer d'avoir à courir partout de la sorte ? Il est déjà épuisé, et on leur offre maintenant une nouvelle énigme. Énigme qui s'épaissit quand Adrastrée trouve, au creux du faux bouquin, une mini figurine de sous-marin. C'est. Quoi. Ça ?
Là, clairement, il a de la chance d'avoir la jeune femme avec lui. Elle est très maligne et lui, son cerveau est grillé. Il a trop travaillé, que voulez-vous. « Peut-être qu'on n'est pas censé aller autant en profondeur. » C'est même sûr, en fait ! Ils n'auront pas été jusqu'à louer des sous-marins pour chacun d'entre eux.

Maintenant, reste à savoir si c'est l'objectif définitif, de trouver une étendue d'eau. Ou bien si, une fois là-bas, une autre énigme viendra s'ajouter aux autres. Il espère que ce sera la deuxième option ... ne serait-ce que pour passer encore un peu plus de temps seul à seul avec Adrastrée.

« Bon, je te propose que tu jettes un coup d'oeil à la carte pour chercher le point d'eau le plus proche. Moi, je rebouche le trou. » Il ne peut quand même pas le laisser comme ça ; il s'en voudrait. Du coup, il se met à exécution tout de suite. Et, d'ici quelques minutes, ils se remettront en marche.
Tout en s'attelant à sa tâche, Sidney reprend la parole. « Il va vraiment falloir que je puisse me baigner un peu là ... j'en ai besoin. Ce qui sera peut-être l'occasion pour moi de te prouver qu'aucun chirurgien n'a eu à me venir en aide. » Lui, prétentieux ? Pas le moins du monde ! Il essaye juste de la taquiner un peu. Et, grâce au regard en biais qu'il lui jette, de connaître sa réaction. Qu'est-ce qu'il se marre !
 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - Laurel - Fire Breather

_________________

   
ATTRACTION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
◦ pseudo : PERSEPHONE + Kat + tumblr
◦ messages : 191
◦ avatar : Emma Watson
MessageSujet: Re: Hymn for the weekend - Ft Disne-Euh, Sidney.   Mer 16 Nov 2016 - 10:20


Hymn For The Weekend
 
« Drink from me, drink from me. Then we'll shoot across the sky. Symphony. Then we'll shoot across the sky. Oh, angels sent from up above. You know you make my world light up.  



A force de se mordre la lèvre, Adrastée risque de s'en arracher la couenne.  Elle inspire longuement tout en accrochant la petite figurine entre les doigts de Sidney du regard. Au risque de sembler obsédée, les dextres de l'homme ont toujours été incroyables aux yeux de la brune. Elle n'avait encore jamais vu ça de sa vie, pour être honnête. Des phalanges faisant le double de celles des humains lambda. Voilà, elle y est. Il est pas humain et émet des ondes influentes sur les neurones des femmes ( Ou des hommes, bien-sûr.). Il l'a ensorcelée, le salopard ! Mais où elle va là, la Chevalier ?

« - Hein ? Qu'elle ânonne d'un ton lent et d'un air distrait avant de secouer le menton en se raclant la gorge.

C'était d'un chic.

- Oh euh, oui oui, fait-elle en cherchant la carte.

La fatigue. C'est la fatigue ! La jeune femme détaille les lignes de la carte alors que Sidney prend le temps de reboucher le troue qu'il vient de faire.

Qu'elle délicate attention … Couchée Adrastée ! L'étudiante fixe la carte, se concentrant très difficilement sur les points centraux. Un lac autre que celui des Blackwood, pas loin ? Elle plisse les yeux, se mord la lèvre et fronce les sourcils. Et le voilà qui commence à parler de baignade. Elle baisse légèrement la carte, ses yeux seuls et son front dépassant de la page en bambou. Unique réaction : haussement de sourcils. Et la voilà qui repart derrière sa carte. Au moins, il aura pas vu ses joues piquer un rouge plus vif que vif. Ah, là ! Il est si petit comparé aux autres qu'elle avait mis du temps à le voir. Et c'est l'unique explication.

- J'ai ! Lâche-t-elle en approchant et en lui montrant le point sur la carte. Je connais ce point d'eau, y a plusieurs attractions. Je l'avais totalement oublié … Je crois qu'on va atteindre le bout du tunnel ! Sourit-elle en roulant la carte pour la ranger dans son sac.

Excitée comme une puce à nouveau, la brune part déjà devant, pressée d'arriver au bout du chemin. Elle sait où aller sans utiliser la carte jette un coup d’œil derrière elle.

- Tu viens ? »

Quelque chose lui dit qu'il va l'avoir, sa baignade.

 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - Laurel - Fire Breather

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
esprit libre
avatar
◦ pseudo : Schizophrenic.
◦ messages : 81
◦ avatar : Tom Hot Hiddleston.
MessageSujet: Re: Hymn for the weekend - Ft Disne-Euh, Sidney.   Sam 19 Nov 2016 - 21:55


Hymn For The Weekend
 
« Drink from me, drink from me. Then we'll shoot across the sky. Symphony. Then we'll shoot across the sky. Oh, angels sent from up above. You know you make my world light up.  

C'est lui ou bien Adrastrée n'est pas dans son état normal ? Une part de lui ne peut pas s'empêcher de se demander si ce n'est pas, par hasard, de son fait. Tandis que l'autre, plus rationnelle, essaye de le convaincre qu'il s'imagine des choses. Sans doute est-ce dans le but de le faire reculer, de lui faire arrêter de se comporter de la sorte. Parce que, clairement, s'il y a bien quelque chose qui cloche dans toute cette situation, c'est sa façon à lui d'agir avec la jeune femme, qui est, rappelons-le, son étudiante.

Mais il décide de passer outre parce que, après tout, ce week-end est censé être une parenthèse vis-à-vis de leur quotidien. Une parenthèse enchantée.

C'est Adrastrée qui cherche sur la carte un autre point d'eau à côté duquel ils auraient éventuellement pu passer, pendant que Sidney rebouche le trou qu'il a lui-même creusé, par acquis de conscience. Cela fait, Adrastrée trouve ce qu'elle n'avait pas remarqué avant, et lui en fait profiter. Il termine son affaire en un rien de temps, et pose la pelle contre le tronc d'arbre le plus proche. Les organisateurs de cette mascarade viendront le chercher, pour la peine ! Ils n'avaient qu'à pas faire les faire tourner en bourrique comme ça, non mais.
« Alors allons-y. » Paroles complètement futiles : Adrastrée s'est déjà élancée en avant. Quelques enjambées suffisent à Sidney pour la rattraper. Et quelques minutes plus tard à peine, ils arrivent devant ce qui doit être explicité par Vingt mille lieux sous la mer.

« Bon ... Quand faut y aller, faut y aller. » S'il s'en plaint ? Non, absolument pas. Au contraire, son sourire carnassier prouve à quel point il est content de l'avoir, sa baignade. Et d'ailleurs il s'exécute sans plus attendre : il retire tee-shirt et pantalon en un rien de temps, se retrouvant en short de bain. C'est qu'il avait prévu. « J'imagine que ce sera froid ... mais on ne sera pas de trop de deux pour fouiller. » Après tout, il va sans doute leur falloir trouver quelque chose, un peu moins en profondeur que le titre du livre l'indiquait, espérons-le.
Et puis ... Sidney doit bien l'admettre - au moins à et pour lui-même - : il a très envie de voir Adrastrée plonger dans cette eau. Sans raison précise aucune derrière la tête, bien sûr. En attendant, lui-même se lance et saute assez rapidement dans l'eau ; cela lui évitera d'hésiter trop longtemps. Espérons qu'Adrastrée en fasse de même ... Il attend. Les yeux grands ouverts et les cheveux déjà trempés.
 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - Laurel - Fire Breather

_________________

   
ATTRACTION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
◦ pseudo : PERSEPHONE + Kat + tumblr
◦ messages : 191
◦ avatar : Emma Watson
MessageSujet: Re: Hymn for the weekend - Ft Disne-Euh, Sidney.   Mer 7 Déc 2016 - 18:06


Hymn For The Weekend
 
« Drink from me, drink from me. Then we'll shoot across the sky. Symphony. Then we'll shoot across the sky. Oh, angels sent from up above. You know you make my world light up.  



Ca sent le sapin. Oh pas pour lui, mais pour elle. Adrastée se dirige d'un pas peu rassuré vers le fameux lac, de drôles d'images tournoyant dans sa petite tête. Ils ne vont quand même pas devoir se baigner ? Non parce que, de un, elle ne risque pas de recommencer la trempette habillée devant lui, et de deux : elle ne porte qu'un foutu bikini ! Il faut bien la comprendre, Adrastée pensait faire le parcours avec Alexandre. Beau mec, certes, mais c'est différent. Entre eux, il n'y a absolument rien n'a d’ambiguë. Ils pourraient être frères et sœurs, il n'y aurait aucune différence. Elle l'a même déjà vu cul nu plus d'une fois. Ne demandez surtout pas pourquoi, ce serait trop long à expliquer. Le fait est que ça ne l'avait jamais perturbée plus que ça. Bon, les dix premières fois, c'était quand même embarrassant de voir son meilleur pote avec un cache-parties en train de courir à poil dans le jardin, mais à la longue, on s'y fait. Alex a toujours était un parieur effroyable. C'est même à se demander s'il ne perd pas volontairement pour pouvoir faire la course le cul à l'air. Bizarrement, ça fait craquer beaucoup de filles. La blonde manque de lâcher un rire amusé avant de se souvenirs qu'elle n'est pas seule. Oh non, loin de là. Elle est avec un individu qui, LUI, ne la laisse absolument pas indifférente. Et ça, c'est franchement pas de veines. Surtout vu le dit individu. Pourquoi faut toujours qu'elle craque sur plus vieux elle, hein ? Alors qu'elle divague complètement, sans plus nier son attirance honteuse, Adrastée croit entendre parler l'objet de ses tourments.

A force, il va finir par remettre en cause ses capacités intellectuelles. En fait, elle vient même de réaliser qu'ils sont plantés devant le lac. Depuis quand ils sont là ? Et … Depuis quand l'autre est à moitié à poil ?! Qu'est-ce qu'il raconte enfin ! Trop de deux ? Ah parce qu'elle doit plonger aussi ? Pourquoi ? Elle est bien là, à … Profiter de la vue. Du lac. Juste du lac. Oh qu'il est beau le lac. C'est quoi ce dos ? Y avait tout ça, planqué sous le t-shirt ? Il est encore plus musclé que dans son imagination … Oh non, non et non ! Arrête ça, Chevalier ! La blonde se mord les lèvres, fait mine de fixer le pont et retire difficilement son short et son haut. Ah, et les chaussures de marches et les chaussettes, aussi. Merde, elle sent son regard. Son prof la voit en aussi petite tenue et c'est même pas un cauchemar. Oui, un cauchemar !

- C'est bon, j'arrive ! Qu'elle grogne en approchant prudemment de l'eau. Elle fronce le sourcils, trempe un orteil et le retire rapidement. Froid ! Qu'elle beugle en serrant les poings. Je vais les tuer, je vais les tuerJevaislestuer  ! Scande finalement Adrastée en allant sur le pont. Y a qu'un seul moyen de plonger.

Déjà, éviter le regard de Sidney.
Ensuite, se mouiller sans se poser de questions.


La blonde pique un sprint en frappant le bois de ses talons, toute grimaçante qu'elle est à l'idée de s'immerger dans une eau encore froide. Et c'est peu dire, alors qu'elle plonge pour atterrir en plein lac, elle sent ses muscles se serrer et tous ses tendons se figer comme la corde d'un arc. C'est pire qu'une gifle. Le souffle lui manque alors qu'elle s'enfonce dans l'eau sombre. C'était une idée particulièrement débile et c'est de la faute de Spinelli. Lui et ses foutues épaules larges. Saloperie d'Anglais. La Française remonte rapidement, inspirant goulûment l'oxygène qui l'entoure. C'est si froid qu'elle en tremble !

- C'est pas vrai, on voit rien là-dedans. Comment y veulent qu'on retrouve quoi que ce soit ? » Fait-elle en approchant de lui, pas très encline à replonger la tête dans l'eau. Sur ce coup là, elle risque de se montrer bien moins vaillante. Elle a toujours été horriblement frileuse.

Sauf que cette fois, elle a aussi un gros problème de concentration.
Il a les yeux qui brillent encore plus dans l'eau, ou c'est elle ?
Mais merde à la fin !


 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - Laurel - Fire Breather

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
esprit libre
avatar
◦ pseudo : Schizophrenic.
◦ messages : 81
◦ avatar : Tom Hot Hiddleston.
MessageSujet: Re: Hymn for the weekend - Ft Disne-Euh, Sidney.   Dim 11 Déc 2016 - 16:37


Hymn For The Weekend
 
« Drink from me, drink from me. Then we'll shoot across the sky. Symphony. Then we'll shoot across the sky. Oh, angels sent from up above. You know you make my world light up.  

Certains détails n'échappent pas au regard avisé de Sidney. Il est particulièrement sûr de lui aussi, alors ça n'aide pas Adrastrée à lui cacher quoi que ce soit. Il a bien remarqué, ses rougeurs. Il a bien remarqué toutes ses réactions, quand il fait des allusions, des sous-entendus ... ou qu'il se balade à moitié à poil devant elle. Et bordel, que ça l'amuse. Beaucoup trop sans doute, mais ça l'amuse. Il y prend un plaisir fou et à peine concevable. Il continue sur sa lancée sans penser à tout le reste. Quoi qu'il songe toujours à la quête qu'ils sont censés mener, même si ce n'est clairement plus une de ses priorités. Il est trop occupé à regarder Adrastrée visiblement en plein argument contre elle-même.
Il s'en amuse, il sourit comme un crétin. Et, surtout, il ne la lâche pas du regard. Pas une seule seconde. Alors qu'elle se déshabille à son tour pour se retrouver en maillot de bain deux pièces - et assez loin de la décence quand on se retrouve face à son prof -, Sidney est toujours là. A la regarder.

La vue lui plaît, c'est le moins que l'on puisse dire. Et il a un peu bloqué là, pour le coup. Bien sûr qu'un jeu de séduction s'est mis en place entre eux depuis leur arrivée dans ce chalet. Sidney ne le niera pas, pas au cours de ces deux prochains jours tout du moins. Mais ses pensées l'avaient jusque-là plus ou moins laissé tranquille. Il ne s'était pas autorisé à imaginer ce qui pouvait se cacher en-dessous de ses vêtements.

A présent, il en a un très très bon aperçu, et pas dans ses pensées. C'est dans la réalité que tout se passe. Il se sent divaguer, et a à peine remarqué qu'elle n'était plus là en face de lui mais ... à ses côtés. Dans l'eau.
Il tâche de se reprendre, se raclant la gorge et essayant de chasser de sa tête les images de la scène qui vient de se produire juste sous ses yeux. En vain. Les jambes d'Adrastrée valsent encore derrière ses paupières. Tout comme sa taille fine, ses hanches, ...

Il doit en rester là. Stop. Immédiatement.

Fidèle à lui-même, Sidney passe d'une émotion à l'autre. Et pour réussir à garder le contrôle de lui-même, il dévie le regard et perd tout son sourire. Ouais, un vrai lunatique celui-là. « Ouais. Ça va pas être facile. » Tranchant, rapide, pas dit très fort non plus. Sidney essaye tant bien que mal de ne pas se laisser envahir par l'attirance évidente qu'il ressent pour Adrastrée. Pour ça, rien de mieux que de retourner la situation à son avantage, de se comporter comme il a l'habitude de le faire, avec distance et détermination. C'est lui qui doit diriger, lui et lui seul. Son cerveau. Pas ... ses plus bas instincts. Quoi que. Pourquoi pas, hein ?
Frustré, au comble de l'agacement - contre lui-même cela va de soit -, Sidney plonge et ouvre les yeux sous l'eau. Ça pique, un peu. Mais il ignore ça et, ne bougeant rien d'autre que sa tête, essaye de regarder autour d'eux.

Rien.
Il remonte à la surface, les mains vides et toujours aussi paumé. Tant vis-à-vis de ce qu'ils sont censés trouver que vis-à-vis du corps d'Adrastrée qui lui semble toujours aussi visible malgré l'eau qui la protège. La protège, vraiment ? Rien ne peut la protéger de Sidney, tout comme rien ne peut empêcher le jeune homme de ressentir ce qu'il ressent. « Rien ... On est obligé de chercher leur truc ? On pourrait s'occuper autrement. » Haussement d'un sourcil, sourire malicieux. Il est très suggestif, mais il pourra toujours se défendre de n'avoir aucune arrière-pensée. N'est-ce pas ?
Sidney le lunatique, le retour.
 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - Laurel - Fire Breather

_________________

   
ATTRACTION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
◦ pseudo : PERSEPHONE + Kat + tumblr
◦ messages : 191
◦ avatar : Emma Watson
MessageSujet: Re: Hymn for the weekend - Ft Disne-Euh, Sidney.   Lun 2 Jan 2017 - 10:17


Hymn For The Weekend
 
« Drink from me, drink from me. Then we'll shoot across the sky. Symphony. Then we'll shoot across the sky. Oh, angels sent from up above. You know you make my world light up.  



S'il y a bien une chose qu'Adrastée a remarqué depuis des mois, chez Spinelli, c'est son caractère terriblement changeant. Une vraie girouette, ce mec. La blonde a sorti la tête de l'eau et papillonne longuement en reprenant son souffle. Il est près d'elle, bien trop, d'ailleurs. Comment le sait-elle ? L'étudiante parvient à détailler ses iris plus claires encore que l'eau dans laquelle ils flottent. L'eau du lac est douce, mais légèrement vaseuse. Elle le sent sur ses papilles alors qu'elle détourne les yeux pour observer les lieux. Ca commence a vraiment devenir n'importe quoi ! Pour être honnête, elle a très mal pris le fait de devoir se dénuder devant lui. La jeune femme n'est pas comme les femmes qui deviennent soudainement plus pudiques en sous-vêtement et oublient tout avec un maillot de bain deux pièces, c'est exactement la même chose ! Le ton  de Sidney change encore. Soudain presque aussi froid que l'eau il y a quelques minutes, avant que son corps ne s'y habitude. Elle frissonne un peu, mal à l'aise. Pourquoi faut-il toujours qu'il soit si … Lunatique ?

« - Je laisserai pas tomber pour autant ! Qu'elle se surprend à répliquer avec agacement, avant de constater qu'il est encore plus près.

La française hausse un sourcil alors que ses bras continuent de pédaler dans l'eau, tout comme ses pieds. D'ailleurs, elle touche accidentellement les genoux de Spinelli et tente de reculer un peu pour obtenir une distance respectable. Sa seconde remarque manque de lui arracher un couinement de surprise. Quoi ? Elle rêve sûrement, elle n'a absolument pas remarquer l'éclat presque … Salace dans son regard. Non, non et non. Combien de temps avant qu'elle accepte finalement l'évidence ? Elle est coincée entre deux rives, c'est le cas de le dire.

- Euh, j- … Fait froid là-dedans, on va chopper une pneumonie, qu'elle baragouine d'un air totalement malhabile.

Stupide gourde ! Elle aimerait faire comme cet Elfe de maison nommé Dobby et se cogner sur le premier truc solide qui passe. Le problème, c'est que la seule chose solide ici, c'est Sidney. Oh, nom d'un lac gelé. Elle vient vraiment d'avoir une pensée aussi gauche? Maintenant qu'elle y songe, elle a encore moins envie de replonger la tête dans le lac. Elle est loin d'imaginer qu'il puisse avoir … Ce genre 'd'affection' pour elle, mais cette pensée risible est devenue plus forte que la raison. C'est là qu'elle le voit, par-dessus l'épaule large de l'Anglais. Un point rouge flottant au milieu du lac !

- Là-bas !

Sauvée par la balise !

- Premier arrivé ! », qu'elle lance avec défis en pédalant des pieds et des mains pour foncer vers la balise.

Voilà, il va l'avoir sa distraction !
Pourvue que ça marche ...

 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - Laurel - Fire Breather

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
esprit libre
avatar
◦ pseudo : Schizophrenic.
◦ messages : 81
◦ avatar : Tom Hot Hiddleston.
MessageSujet: Re: Hymn for the weekend - Ft Disne-Euh, Sidney.   Mar 17 Jan 2017 - 22:51


Hymn For The Weekend
 
« Drink from me, drink from me. Then we'll shoot across the sky. Symphony. Then we'll shoot across the sky. Oh, angels sent from up above. You know you make my world light up.  

C'est vrai que, des fois, Sidney lui-même se demande comment il fait pour passer d'une émotion extrême à une autre de cette façon. Mais la plupart du temps, il refuse tout bonnement d'y penser. Il se laisse voguer, comme on dit. Porter par les vagues. En l'occurrence, il est vrai, il a pratiquement franchit la ligne jaune. Celle derrière laquelle il est censé rester s'il ne veut pas complètement perdre pied. Oups, il est peut-être déjà trop tard.

Involontairement - ou pas, on ne sait jamais avec Adrastrée et l'esprit tordu de Sidney qui refuse souvent de croire l'évidence - la jeune femme touche son genou sous l'eau, de son pied. Il la voit s'écarter et ... il en rit. Pas moqueur, mais vraiment amusé. Il adore voir cet éclat dans ses yeux.
Mais c'est mal. Très mal.

Parfois, son côté raisonné - assez peu présent, il est vrai - refait surface et essaye de le rappeler à l'ordre. Mais en vain. Tout ce qu'il voit, c'est la gêne d'Adrastrée, et le petit quelque chose, dans son regard, qui l'incite à continuer son manège. Pour voir jusqu'où elle est prête à aller. Pour voir s'il est le seul à ressentir cette ... électricité. Mais la réponse est non, il le sait. Sidney n'est pas dupe.

« Je ne ... trouve pas qu'il fasse si froid que ça, après réflexion. Il fait même plutôt chaud dans le coin, non ? »

Et le voilà qui continue sur sa lancée. Il doit avoir l'air d'un sacré vicelard. Draguer éhontément une étudiante ! Son étudiante qui plus est.
Bizarrement, Sidney n'en ressent aucune gêne. Et ce n'est pas parce qu'ils sont seuls - même si, indéniablement, ça en fait partie -. C'est surtout parce que ... et bien parce qu'il s'est sorti ça de la tête. Pour lui, ils ne sont plus Mr Spinelli et Mme Chevalier. Ils sont Adrastrée et Sidney. Point.

Par réflexe, il suit ce qu'elle est en train de désigner, et ses yeux se posent sur une balise rouge. Et merde. Elle l'a trouvé, sa distraction. Un peu ronchon, Sidney s'entend grogner. Il la prend néanmoins au mot et se met lui aussi à nager.

Par esprit de contradiction et, surtout, par envie de faire remonter en flèche sa fierté qu'elle vient de faire chuter en trouvant le premier détail à sa portée pour écourter leur discussion hautement intéressante, il s'élance, et nage un crawl quasi parfait. Dans son élan, il ne fait plus attention à Adrastrée. Et quand il arrive à la bouée, il ne la voit pas. Bah merde, elle est passée où ? Dans l'eau, leur différence de taille ne se voit pourtant plus ; comment peut-elle avoir disparu ? Il passe une main sur son visage, se frotte les yeux et regarde de nouveau autour de lui.
Ah, la voilà !

« Sûre et certaine qu'il fallait rejoindre cette balise ? » Il a froid, tout à coup.
 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - Laurel - Fire Breather

_________________

   
ATTRACTION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
◦ pseudo : PERSEPHONE + Kat + tumblr
◦ messages : 191
◦ avatar : Emma Watson
MessageSujet: Re: Hymn for the weekend - Ft Disne-Euh, Sidney.   Lun 27 Fév 2017 - 12:27


Hymn For The Weekend
 
« Drink from me, drink from me. Then we'll shoot across the sky. Symphony. Then we'll shoot across the sky. Oh, angels sent from up above. You know you make my world light up.  

Adrastée ne sait ni quoi faire, ni quoi dire. A vrai dire, les regards de Spinelli, combinés à ses dires, commencent sérieusement à la prendre de court. Et si, après tout, elle ne se fait absolument pas d'idée ? Il aurait fallut prendre du recul sur la situation. Mais en eaux profondes, à plus de quatre mètres au-dessus d'une surface vaseuse, c'est légèrement compromis. Alors elle propose une diversion. La natation a toujours été une réelle passion pour la blonde, et c'est le moment idéal pour elle. Se défouler va lui faire le plus grand bien. L'aider à rationaliser la situation et à se vider la tête. Elle se refuse à l'abandon, à croire à ses illusions futiles et à faire l’impardonnable. Elle a assez fait de conneries dans le passé. Venir ici, dans ce pays, loin de la France et de son ancienne Fac … Tout ça pour reprendre à zéro. Et voilà qu'on tentait encore de la faire basculer. La blonde plonge en apnée, brassant le lac pour sprinter vers la cible. Manque de bol pour elle, l'Anglais est un sacré bon nageur aussi. Elle ignore s'ils sont arrivés en même temps, mais lorsqu'elle refait surface en aspirant l'air, il est là. Des particules minérales se fondent dans le coin de ses yeux et la jeune femme vient passer un doigt sur ses cils. Le souffle lui manque, et elle aimerait vraiment dire que ce n'est que le manque d'oxygène provoqué par sa course folle en apnée.

Mais ce serait mentir.

L'étudiante se racle la gorge, agrippe la balise et l'ouvre pour y dénicher un bout de papier. Elle hausse un sourcil, ose un regard en direction du brun et sourit avec malice.

« - Tu disais ?

Elle l'ouvre finalement pour y dérouler le papier protégé dans la balise et découvre l'écriture soigné de Mme Blackwood. Non, c'est pas vrai …

- Z'ont pas osés … baragouine la Française en fixant le papier. Ca coûte une fortune !

Ni une ni deux, elle retourne le papier, le place devant ses yeux et laisse l'homme lire les mots inscrits. Si bien qu'elle ne le voit plus et que seul le bas de son visage dépasse. «  Rendez-vous aux luges. » Alors c'était ça, leurs sorties ? Cette famille est cinglée. Même si elle appréhende la luge de montagne, l'idée la ravie au plus haut point. Ca, ce sera parfait pour se changer les idées.

- Alors, prêt à dévaler une montagne ? » Demande la blonde en souriant.

Attendez, on monte pas à deux sur ces trucs là ?
Eh merde.

 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - Laurel - Fire Breather

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
esprit libre
avatar
◦ pseudo : Schizophrenic.
◦ messages : 81
◦ avatar : Tom Hot Hiddleston.
MessageSujet: Re: Hymn for the weekend - Ft Disne-Euh, Sidney.   Ven 3 Mar 2017 - 23:08


Hymn For The Weekend
 
« Drink from me, drink from me. Then we'll shoot across the sky. Symphony. Then we'll shoot across the sky. Oh, angels sent from up above. You know you make my world light up.  

Sidney lui-même ne sait plus où il en est, et encore moins ce qu'il est en train de faire. Il est paumé, a d'autant plus l'impression de nager en eaux troubles. Mais ça ne le dérange pas autant qu'il le faudrait, pour la simple et bonne raison qu'il évite de penser à l'après. A l'avant, aussi. Il est là, c'est tout ce qui compte. Tout ce qui doit lui importer.

Il laisse à Adrastrée la possibilité de s'occuper de la balise qu'elle a trouvée par elle-même. Lui est trop occupé à essayer de ne pas claquer des dents ... en vain d'ailleurs.

Sa main passe sur son visage, dans ses cheveux ; il se débarrasse du surplus d'eau comme il peut. Le froid ne le gagne que plus encore, mais il verra ça plus tard. Il se contente de regarder Adrastrée à l'oeuvre, une fois qu'il l'a retrouvée dans cette immensité bleue. Elle est ... stupéfiante. Il n'a pas de terme approprié. Rien, dans tout ça, n'est approprié de toute façon. Il s'en contentera donc.

« Quoi ?! » Non, il ne lui laisse pas le temps de s'exprimer avant de poser ses questions.
Pourtant, elle lui a déjà tendu le papier de sorte à ce qu'il puisse lui aussi dire lire ce qui est indiqué dessus. Il hausse les sourcils, dubitatif. Où est-ce qu'il est tombé encore ? Dans son souvenir, cette famille n'était pas ... aussi dérangée. A moins qu'il ne se fourvoie comme trop souvent ? Il a été trop préoccupé par d'autres choses aussi - ou plutôt par une personne en particulier - ça n'aide pas ...

En tout cas, il ne sait pas à quoi s'attendre pour la suite, mais ça promet.
« Pour sûr ! » Il est prêt à tout, Sidney.
A tout.

Mais avant toute chose, il coure à moitié récupérer ses vêtements. Il les enfile tout en étant toujours mouillé ... tant pis. Il n'avait pas d'autre choix de toute façon. Il se décale ensuite pour laisser Adrastrée se rhabiller à son tour, lui octroyant cette fois la possibilité de le faire sans qu'il ne l'observe. Il reste obstinément focalisé sur le papier pour l'instant, refusant de plus se laisser déstabiliser. Quoi que c'est trop tard pour ça. Et c'est entièrement sa faute, nul doute là-dessus !

Ils se mettent enfin en marche, et arrivent assez vite sur le lieu qui leur était prédestiné.
Le premier, Sidney monte sur la luge. Parce que, oui, il n'y en a qu'une. Il se met le plus devant possible, laissant à Adrastrée la place arrière. Il tourne d'ailleurs la tête dans sa direction, un sourire idiot aux lèvres. « Ben alors, on y va ? »
 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - Laurel - Fire Breather

_________________

   
ATTRACTION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
◦ pseudo : PERSEPHONE + Kat + tumblr
◦ messages : 191
◦ avatar : Emma Watson
MessageSujet: Re: Hymn for the weekend - Ft Disne-Euh, Sidney.   Sam 25 Mar 2017 - 10:30


Hymn For The Weekend
 
« Drink from me, drink from me. Then we'll shoot across the sky. Symphony. Then we'll shoot across the sky. Oh, angels sent from up above. You know you make my world light up.  

La blonde marche. Indécise. Elle fixe le dos de Sidney, les goûtes d'eau qui perlent encore de ses cheveux, qui goûtent sur sa nuque pour aller gorger son t-shirt. Elle pince ses lèvres, baisse le menton et fixe ses pieds. Quand elle marche, le sol est flou. Tout semble soudainement hors de la réalité. Déformé par la course folle de ses pointes de pied qui foulent le sol. Comme sa vision des choses. Tout est obstrué. Soudainement, Adrastée ressent le besoin imminent d'aller se nicher dans les bras de ses meilleurs amis et d'oublier toute cette folie. Ces pensées folles qui la submergent en présence de l'interdit. Elle a déjà fait ça. Elle est déjà passé par-là. Par la case « Fais ta connerie, réfléchis après. » L'Adrastée d'avant aurait sans doute moins tergiverser et agit sans gamberger. Mais cette fille là était morte quelques années durant pour laisser place à une jeune femme apeurée et farouche.

Alors qu'elle lève enfin ses mirettes onyx, la brune avise les portes du parc. Elle n'a été ici qu'une fois, refusant catégoriquement de grimper à l'intérieur de ces bloques de plastique. Dévaler une montagne dans un compartiment si étroit lui semblait alors risible, complètement fou et insensé. Aujourd'hui, elle s'est légèrement rouverte au monde. Alex et Jennie n'y sont pas pour rien.  A en juger par le calme plein, ils sont les derniers, encore. Foutu gamin voleur de petite culotte ! Il n'y a qu'un grand gaillards à la crinière rousse et à la barbe robuste qui les attend, prêt à leur montrer toutes les démarches.

« - Les billets sont payés, qu'il lance en la voyant fouiller dans son sac.
- Je sais … marmonne la blonde en attrapant une bouteille d'eau et un cachet pour le mal de ventre.

Il hausse un sourcil, cache un sourire légèrement moqueur et lui fait signe de la main, l'invitant à s'asseoir auprès d'un Sidney visiblement impatient de commencer. La brune lui lance un sourire légèrement nerveux, elle est bien contente d'être derrière, même si le grand Anglais devant risque de lui cacher la vue. Et c'est exactement ce qu'elle espère, au fond …

- On y va ! Qu'elle lance d'un ton faussement pressée en se calant correctement sur son siège, sans oublier d'accrocher sa ceinture.

Le petit clic provoqué par le mécanisme la rassure et elle souffle légèrement. Elle a uniquement hâte de dévaler cette pente pour aller tuer un certain trio.

- Prêts ? Beugle le gardien désormais éloigné pour activer les commandes.

Ses genoux touchent les hanches de Sidney.
Le vent souffle sur sa nuque.
Et son palpitant manque d'exploser.

- Non ! » Hurle la blonde alors que craquement significatif explose comme un de feu dans ses esgourdes.

La chute. Elle sent le vent frapper plus fort encore et les montagnes courir dans son dos. Ce n'est qu'une illusion. Elle est devenue les pins d'épice sur le sol, écrasées par les montagnes qui défilent. Ses mains viennent automatiquement s’accrocher aux épaules de Sidney alors qu'un couinement sonore lui échappe.

 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - Laurel - Fire Breather

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
esprit libre
avatar
◦ pseudo : Schizophrenic.
◦ messages : 81
◦ avatar : Tom Hot Hiddleston.
MessageSujet: Re: Hymn for the weekend - Ft Disne-Euh, Sidney.   Jeu 30 Mar 2017 - 13:28


Hymn For The Weekend
 
« Drink from me, drink from me. Then we'll shoot across the sky. Symphony. Then we'll shoot across the sky. Oh, angels sent from up above. You know you make my world light up.  

Sans doute trop occupé à ressasser les derniers instants, et les visions qu'il a eues, Sidney regarde à peine celui qui est chargé de les mener à destination. Enfin, plus ou moins. Il est surtout là pour les guider et les faire s'installer sur ce qui va leur permettre de dévaler la pente qui s'étale à perte de vue, juste devant eux. Le premier, Sidney s'exécute et pose ses fesses, le mécanisme assurant sa sécurité se déclenche aussitôt ... et il se tourne en direction d'Adrastrée qu'il vient d'entendre s'approcher.

S'il apparaît sûr de lui, il a comme l'impression qu'il n'en est pas de même du côté de la jeune femme.
Elle a même l'air plutôt effrayée, en fait. Presque anxieuse.

Il l'invite à s'installer derrière elle, et attend patiemment qu'elle se décide à le faire. Heureusement, il n'est pas seul pour l'y inciter et, bien forcée, elle se décide à son tour à se lancer. Ou presque.
Ils vont pouvoir y aller.

Pour Sidney, l'attente est grisante. Ce ne doit pas être le cas de tout le monde mais lui n'a pas vraiment peur. Il a, bien sûr, une petite appréhension. Logique, quand ce n'est plus entre nos mains que repose notre sécurité. Il a hâte de dévaler cette pente, et cela ne tarde pas à arriver ; Adrastrée hurle que non, elle ne veut pas y aller mais le mécanisme se déclenche et les voilà qui partent à toute vitesse.

Aucun son ne s'échappe de la bouche du professeur, qui se contente de se tenir et de regarder droit devant lui, clignant maintes et maintes fois ses yeux qui s'assèchent avec la rapidité à laquelle ils vont.
L'air fouette son visage et, derrière lui, Adrastrée s'agrippe à la première chose à sa portée ; à savoir lui.

Il ne dit rien, se contentant de fermer brièvement les yeux pour profiter de l'air frais qui les entoure. Il les rouvre, cela dit, bien vite. Cette fois, il veut profiter du paysage.

Mais, déjà, la descente se termine et leur carrosse se fige. Les mécanismes se déclenchent une nouvelle fois, les libérant de leurs étaux et Sidney se lève après s'être octroyé quelques secondes de récupération. Il passe une main dans ses cheveux, ne sachant pas bien s'il les remet en ordre ou ne fait qu'accentuer le bazar ambiant. Finalement, il se tourne vers Adrastrée, baissant la tête pour pouvoir la regarder et lui tend la main, un sourire mystérieux - et très charmant, cela va de soit -, collé au visage. « Madame ? »

La vision qui s'offre à lui est hilarante. Et foutrement sexy en même temps. N'allez pas chercher à comprendre.
« J'imagine qu'ils ne sont pas très loin ... » Mais il y a du monde autour d'eux, alors il va leur falloir faire quelques recherches. Sidney a hâte de voir Adrastrée faire face aux organisateurs de toute cette vaste blague, tout en sachant qu'il regrettera quelque peu de n'avoir pas pu plus de temps avec elle, et rien qu'avec elle.
 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - Laurel - Fire Breather

_________________

   
ATTRACTION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
◦ pseudo : PERSEPHONE + Kat + tumblr
◦ messages : 191
◦ avatar : Emma Watson
MessageSujet: Re: Hymn for the weekend - Ft Disne-Euh, Sidney.   Lun 17 Avr 2017 - 19:51


Hymn For The Weekend
 
« Drink from me, drink from me. Then we'll shoot across the sky. Symphony. Then we'll shoot across the sky. Oh, angels sent from up above. You know you make my world light up.  

L'adrénaline grouille dans ses petites veines. La jeune femme a eu la trouille de sa vie. Mais passé ce détail, elle peut admettre que la balade fut incroyable. Les paysages montagneux du Canada ont toujours de quoi fasciner Adrastée, qui ne se lasse définitivement plus de ce spectacle grandiose. Lorsque le vent cesse de fouetter ses cheveux et sa nuque et qu'elle est légèrement projetée en arrière, l'étudiante desserre lentement sa prise de Sidney. Elle a l'impression d'avoir fait une crise de tétanie, comme avant. Ses mains sont si figées qu'il lui faut un moment pour parvenir à agiter ses doigts. La blonde se racle la gorge, se sépare mollement de sa prise et jette un coup d'œil dubitatif à la grande main tendue de l'homme ... Galant. Lorsqu'elle daigne enfin y poser la sienne, un courant passe. Elle l'ignore comme le reste. C'est à peine si elle ose regarder le professeur. La chaleur de l'Anglais disparaît et lui laisse un impression glaciale. Comme à chaque fois qu'on se colle à un autre être humain à une telle altitude. Elle distingue les silhouettes au loin alors qu'elle plisse sa chemise et son short. Elle prend même le temps de replacer ses mèches, de lisser ses traits et de passer ses pouces sur ses cernes.

Elle a un autre homme à tuer.

« - J'imagine aussi, répond la jeune femme d'un ton délibérément lent et grinçant.

Elle n'a pas oublié la sale farce d'Alexandre. Et elle compte bien lui faire payer, à cette tronche de boeuf. La blonde s'adonne alors à une nouvelle activité particulièrement passionnante. Détailler chaque silhouette pour repérer leur groupe. Lorsqu'elle avise enfin une crinière rousse singulière, la jeune femme se tourne vers Sidney avant de lâcher avec hargne.

- Je les vois, merci pour la balade. J'ai un truc à régler.

La petite nana encore légèrement humide de sa baignade fonce comme une tornade. Telle un marcheur fou, elle zigzague entre les silhouettes avant de foncer droit vers la mère Blackwood.

- Adrastée ? On attendait plus que vous ! Ca va ? Tu fais une drôle de tête … qu'elle s'inquiète, avant de jeter un coup d'oeil à l'Anglais derrière elle.

- Super, où est Alex ? Demande-t-elle en tentant de sourire.

Tellement crispé le sourire, qu'elle a foutrement mal aux pommettes.

- Partit se baigner un peu en vous attendant, il est …


Mais elle n'a même pas le temps de finir sa phrase qu'elle fonce déjà vers le lac figé au bas de la montagne qu'ils viennent de dévaler. Lorsqu'elle repère l'espèce de sale fourbe, ce dernier est à quelques mètres de là. Ses vêtements, eux, soigneusement posés en tas sur les planches de bois. Grave erreur.

- MERDE ! ADRA ! NAN ! Qu'il gueule, le sale traître.
Il peut aller se noyer !
- FALLAIT PAS ME FAIRE CE COUP LA, BLACKWOOD.

Ni une, ni deux, la jeune femme prend les vêtements pour les balancer soigneusement à la flotte, avant de rouler des hanches royalement vers le petite groupe. « J'EN AI PAS FINI AVEC TOI, CHEVALIER. » Un sourire radieux se dessine sur les lèvres de la concernée alors qu'elle rejoint les autres. Remarquant le bar à cocktails et le camp installés. Ils avaient tout prévu, une fois encore. Elle avise la mère qui, plus habituée que choquée, la regarde en haussant un sourcil.

- Y a des choses, faut pas en parler, assure la blonde en prenant un air exagérément mystérieux. Alors, c'est quoi le programme ? On est pas au camp, là ?

- Si, justement. On était en train de répartir les tentes et je me suis dit en voyant ce charmant spectacle qu'on devrait vous éviter une nuit ensemble à toi et Alex. Pas seuls en tout cas. J'aimerai que tout le monde puisse dormir sans entendre vos hurlements de guerriers des bacs à sable. Mais on a plus de place, vous êtes arrivés avec beaucoup de retards, s'excuse-t-elle en grimaçant. Hm, du coup, vous allez vous retrouver tous les quatre avec Sidney et tante Gretta. Ne le prends pas mal Adrastée, mais je vous connais. Quand vous commencez comme ça, ça ne se termine jamais ! ... J'espère que ça ne te dérange pas ? On peut encore s'arranger, mais … » Fait-elle en se tournant vers l'Anglais, sans remarquer la tronche d'Adrastée.

Elle a ce fichu regard. Celui auquel on ne peut jamais dire non. Jamais.

Ses yeux ronds comme des billes vont d'Alex à son Professeur. La blonde a le corps figé et la tête qui dodeline. Oh nan, c'est pas vrai. Le cauchemar continue !

Qu'il dise non, par pitié, qu'il dise non !
Trouve un truc Spinelli, fais pas le con !

 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - Laurel - Fire Breather

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
esprit libre
avatar
◦ pseudo : Schizophrenic.
◦ messages : 81
◦ avatar : Tom Hot Hiddleston.
MessageSujet: Re: Hymn for the weekend - Ft Disne-Euh, Sidney.   Mer 19 Avr 2017 - 13:32


Hymn For The Weekend
 
« Drink from me, drink from me. Then we'll shoot across the sky. Symphony. Then we'll shoot across the sky. Oh, angels sent from up above. You know you make my world light up.  

La descente a été on ne peut plus amusante, pour Sidney. Mais en regardant Adrastrée, il n'est pas bien difficile de deviner que ça n'a pas été réellement son cas, à elle. Elle ne s'est pas amusée. Elle a plutôt l'air terrifié. Et oui, toujours. Alors qu'ils sont déjà arrivés en bas, et qu'ils sont définitivement en sécurité. Il se relève donc le premier, l'aide à en faire de même. Leurs doigts entrent en contact, et Sidney ressent comme une décharge électrique. Il n'est pas dupe de ce dont il s'agit réellement, mais il parvient à se changer les idées et à vite passer à autre chose. Elle fait son petit manège, passant ses doigts sur son visage. Elle plisse ses vêtements, remets ses cheveux en place. Et lui reste parfaitement immobile, comme hypnotisé. Heureusement, elle ne regarde pas dans sa direction. Et ne tarde pas à s'éclipser en disant qu'elle a un truc à régler.
Sidney fronce les sourcils, incapable de comprendre ce dont il s'agit. Il se tourne pour regarder où elle va, et repère à son tour le groupe. Il les rejoint peu après qu'Adrastrée, elle, se soit dirigée vers le bord de l'eau.

Le professeur se change les idées en discutant avec ceux qui sont là. Il essaye surtout d'en apprendre plus sur les différentes épreuves et énigmes qui les ont attendues, eux. Il n'a pas le temps d'en savoir beaucoup plus, son amie s'arrête de parler en plein milieu d'une phrase pour fixer l'eau, où Adrastrée est occupée à jeter des vêtements, sous le regard incrédule de celui qui se baigne, non loin de là. A côté de Sidney, son amie - et mère d'Alex -, glousse. « Ah, ces deux-là ... Je n'arrête pas de leur dire qu'ils feraient un beau couple, mais ils ont l'air tous les deux toujours trop occupé à se tirer dans les pattes. » Sidney lève les yeux au ciel, réussissant pour le reste à rester impassible. Eux, un beau couple ? N'importe quoi ! Ce Alex ne ressemble fichtrement à rien.

Il ne fait pas de remarque, ne dit d'ailleurs rien du tout. Alors que son amie allait reprendre sa discussion là où elle l'avait arrêtée, Sidney est sauvé par le retour d'Adrastrée. Ouais, sauvé. Parce qu'il n'avait plus aucune envie de discuter avec elle tout à coup ... Si c'est pour l'entendre dire qu'ils devraient se mettre ensemble, Adrastrée et Alex, ce n'est pas la peine.

Et pourtant, il ne s'attendait pas à ce qu'elle dise un truc pareil ... Elle lui sauve la vie sans même le savoir. Il serait facilement devenu dingue en apprenant que les deux jeunes partageaient une tente - sans jamais se l'avouer évidemment -. Au contraire, c'est même lui qui va en partager une avec elle ... « Non ça ne me dérange pas ... Pas du tout. » Il tâche de faire disparaître son sourire en coin satisfait. Ça ne le ferait pas qu'il soit trop visible. « Tant qu'Adrastrée ne ronfle pas, c'est OK pour moi. Je tiens à mon sommeil, c'est préférable de les tenir à distance l'un de l'autre ces deux-là. » Pas que pour ça, d'ailleurs.
A présent, Sidney regarde Adrastrée attendant impatiemment sa réaction. Elle ne tardera pas, il le sait.
code par SWAN - gifs tumblr - musique - Laurel - Fire Breather

_________________

   
ATTRACTION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
◦ pseudo : PERSEPHONE + Kat + tumblr
◦ messages : 191
◦ avatar : Emma Watson
MessageSujet: Re: Hymn for the weekend - Ft Disne-Euh, Sidney.   Lun 24 Avr 2017 - 15:09


Hymn For The Weekend
 
« Drink from me, drink from me. Then we'll shoot across the sky. Symphony. Then we'll shoot across the sky. Oh, angels sent from up above. You know you make my world light up.  

Elle sent ce foutu malaise l'agripper à pleine gorge. Qu'est-ce que c'est que ces conneries ? Se retrouver coincée avec Sidney Et Alex ? L'un cherchant la guerre derrière son masque de frère trop protecteur tandis que l'autre … L'autre … Eh bien, elle ne sait pas ce qu'il cherche, mas c'est sûr, y a des noises là-dedans. Quant à tante  Gretta … Ses ronflements à eux seuls sont une diffamation pour le sommeil d'autrui. Alex choisit pile ce moment de grâce pour ramener sa tronche de cake trempée. Des goûtes continuent de couler. Même sur l'épaule d'Adrastée, qui s'écarte en grimaçant. C'est pile à ce moment là que Sidney déclare que ça ne le dérange pas du tout.

« - A distance ? De quoi ? Boh, si vous voulez, j'ai deux semaines pour l'emmerder, Rien qu'elle est moi, hein frangine ? Qu'il ose s’esclaffer lui ébouriffant les cheveux de ses mains encore humides. Son regard croise un instant celui de Sidney, et son cœur manque un battement. La blonde le repousse avec force son meilleur ami, rouge comme une pivoine. Trop, c'est trop !

- Bah quoi, qu'est-ce que j'ai dit ?

Respire, expire.

- Laisse-moi, Alex ! Qu'elle lance en tentant de lui offrir un sourire. Je … Je commence à avoir faim, j'vais voir le buffet. Merci pour tout ce boulot, c'est … Génial.

Ouais.
'Vraiment génial'.

La blonde esquive tout le monde, adresse un regard perdu à Sidney et s'enfuit vers le bar. Un verre, il lui faut vite un verre. Parce qu'elle l'a vu. Cette fois, elle n'est pas folle. Le regard de l'Anglais. Elle a pu nier, s'hurler à elle-même qu'elle délirait. Mais c'était là, devant son nez ! Elle agrippe un verre, y précipite une liqueur alcoolisée sans même se donner la peine de vérifier l'étiquette et ingurgite le tout d'une traite. Le reposant avec force, avant de le remplir à nouveau.

De la Vodka, elle déteste la Vodka !

Mais elle l'a vu. Ce mélange de colère et de rancœur à l'égard d'Alexandre. Son ex avait le même. Quand elle était à côté d'un autre. Pour faire bonne figure, l'étudiante engloutie trois petits fours trop chauds en même temps. Crier famine et s'empiffrer d'alcool ensuite est assez contradictoire. Mais elle n'arrête pas d'y penser. Et si ... Si c'était ce qu'elle croit ?


Et si c'était de la jalousie ?
Alors pour elle, la nuit sera bien plus longue qu'elle ne le pense.

 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - Laurel - Fire Breather

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
esprit libre
avatar
◦ pseudo : Schizophrenic.
◦ messages : 81
◦ avatar : Tom Hot Hiddleston.
MessageSujet: Re: Hymn for the weekend - Ft Disne-Euh, Sidney.   Jeu 27 Avr 2017 - 17:44


Hymn For The Weekend
 
« Drink from me, drink from me. Then we'll shoot across the sky. Symphony. Then we'll shoot across the sky. Oh, angels sent from up above. You know you make my world light up.  

Se retrouver coincé pour la nuit avec une tante dont il ne connaît déjà plus le nom, l'autre crétin - dont il préfère oublier le prénom - et Adrastrée ne le dérange pas. Seulement parce qu'elle y sera. L'autre aussi, mais au moins il pourra garder un œil distrait sur eux. Distrait et discret, cela va de soit. Parce qu'il ne va pas se mettre à l'espionner non plus.
Quoi que ...

Son approbation donnée, son amie semble soulagée et essaye de convaincre le foutu Alex que c'est la meilleure chose à faire. Pendant ce temps, Adrastrée se faufile hors du petit cercle qu'ils forment, prétextant un besoin urgent de manger.

Sidney la suit quelques secondes du regard, avant de se focaliser sur la discussion qui suit son cours, juste à côté de lui. Mais y a rien à faire, il est paumé. Il ne comprend rien. Mère et fils papote à vive allure, sur un sujet qu'il n'a pas suivi dès le départ, et qu'il ne parvient pas à rattraper. Ils évoquent des personnes qu'il ne connaît pas, des événements dont il n'a jamais entendu parler.
Faut dire qu'il est distrait, le Sidney. Le regard d'Adrastrée juste avant qu'elle ne parte direction le buffet ... Il lui pose question. Beaucoup.

Il coule un regard dans sa direction - la repère vite comme s'il savait instinctivement elle s'est installée -. De nouveau son amie et son fils. Adrastrée. Son amie et le fils de celle-ci.
Allez, il y va.

Personne ne fait attention à lui, et il a besoin d'éclaircir le mystère du départ de la jeune fille. C'est quoi, le problème ? Elle aurait préféré partager une tente avec Alex, et uniquement avec lui ? Non, qu'il arrête de la jouer comme ça. C'est stupide, et immature. Il doit juste savoir ce qui cloche parce que ... et bien parce que c'est comme ça. Il en ressent le besoin et c'est tout. Il se plante à côté d'elle et, sans regarder une seule fois dans sa direction, attrape un verre pour lui et la bouteille visiblement déjà entamée par Adrastrée. Il s'en serre un bon fond, qu'il boit cul sec. Enfin, il se tourne vers elle. « Qu'est-ce qui se passe ? » Ton neutre, regard impénétrable. Du Sidney dans toute sa splendeur. C'est comme ça qu'il espère lui soutirer des informations.
C'est pas dit que ça marche.
code par SWAN - gifs tumblr - musique - Laurel - Fire Breather

_________________

   
ATTRACTION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
◦ pseudo : PERSEPHONE + Kat + tumblr
◦ messages : 191
◦ avatar : Emma Watson
MessageSujet: Re: Hymn for the weekend - Ft Disne-Euh, Sidney.   Lun 22 Mai 2017 - 15:29


Hymn For The Weekend
 
« Drink from me, drink from me. Then we'll shoot across the sky. Symphony. Then we'll shoot across the sky. Oh, angels sent from up above. You know you make my world light up.  

Elle ingurgite alcool et nourriture, sentant déjà son estomac se tordre. Il faut qu'elle arrête tout de suite. Elle inspire longuement et tente de se reprendre. Tout est dans la perspective. La sienne n'est tout bonnement pas bonne. Tous les hommes ne sont pas les mêmes ! Spinelli a souvent un regard mauvais, néanmoins, elle ne comprend pas qu'on puisse détester Alexandre. Mais ça, c'est le point de vue d'une meilleure amie non objective. Si elle y pense, Alex a tendance à vite agacer pas mal de monde, surtout ceux qui ne le connaissent pas. Sa vision capte une masse en périphérie et, ses narines, l'odeur de Sidney. Avoir été collée à lui toute la journée lui permet de le reconnaître rapidement. Alors qu'elle ingurgite une nouvelle gorgée de son liquide infâme, l'autre marmonne une question aussi perturbante que ses œillades mauvaises.

« - Rien du tout …, ment-elle en pinçant les lèvres.

Adrastée ouvre la bouche, fronce les sourcils et clos ses lippes rapidement.

Le tutoiement est déjà de trop. Ne devrait-il pas éviter de s'intéresser de trop près à elle ? Les frontières n'existent presque plus. Tout en soufflant silencieusement, l'étudiante ferme les yeux et lutte pour se redonner du courage. Elle termine son verre alors que sa tête tourne légèrement, le pose d'une main tremblante et agrippe un chips qu'elle trempe dans du guacamole. Elle le grignote rapidement, luttant contre son estomac vide et la chaleur propices à l'alcoolisation trop rapide.

- En fait, si. Y a un truc qui me perturbe, lâche Adrastée d'une voix ferme avant de pivoter vers lui, une main posée sur la table. Du bout de ses doigts, elle sent la nappe chaude.

L'autre main est sur sa taille alors qu'elle lève le menton, trop petite pour pouvoir aviser ses yeux sans se tordre la nuque.

- J'ai l'impression que TU as un problème, reprend la blonde dans un murmure en essayent de ne plus trembler. Alex est quelqu'un de génial et je déteste qu'on lui adresse une telle animosité. Je suis pas idiote tu sais, faut pas croire les blagues sur les blondes ! Qu'elle s'énerve en lui pointant un doigt accusateur sur l'épaule.

Tu t'égares là, Chevalier.
La jeune femme se reprend, se raclant la gorge avant de continuer :

- J'ai déjà vu ce regard-là … C'est pas celui qu'on devrait voir dans celui de son professeur, tranche-t-elle en insistant bien sur sa fonction.

Elle s'apprête à nouveau à être aussi franche que possible. Mais alors qu'elle rouvre la bouche, la fameuse tante Gretta.

- Alors les jeunes ? J'espère que vous en forme, parce que Tata Grettie est pas prête de se coucher ! Ahah ! Oh, des flageolets !

Quoi ?! La Française fronce les narines, hausse les sourcils, écarquille les yeux et avise la vielle femme filer vers le buffet froid à l'opposé. Ses cils clignent plusieurs fois alors qu'elle se racle la gorge. Elle regrette déjà ces paroles et baisse les yeux, honteuse. Non. Non ! Elle relève la tête, inspire et affronte les opales de Sidney avant de lui tourner le dos, telle une vraie Diva. Et toc !

Le tout en trébuchant vaguement avant de se redresser.
Elle a peut-être réellement bu trop vite, finalement.

 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - Laurel - Fire Breather

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
esprit libre
avatar
◦ pseudo : Schizophrenic.
◦ messages : 81
◦ avatar : Tom Hot Hiddleston.
MessageSujet: Re: Hymn for the weekend - Ft Disne-Euh, Sidney.   Jeu 1 Juin 2017 - 11:57


Hymn For The Weekend
 
« Drink from me, drink from me. Then we'll shoot across the sky. Symphony. Then we'll shoot across the sky. Oh, angels sent from up above. You know you make my world light up.  

Elle ment. Sidney le voit à l'instant même où les mots filtrent ses lèvres. Bien sûr qu'elle ment. Il n'est pas dupe, pas bête non plus. Et ça se voit comme le nez au milieu de la figure. Il ne sait pas si c'est qu'elle est mauvaise menteuse par nature, ou bien si l'alcool qu'elle est en train d’ingurgiter - à une vitesse ahurissante, soit dit en passant - y est pour quelque chose. A moins que ce ne soit juste sa volonté, à lui, qu'il comprend. En tout cas, son verre à lui ayant été trop vite bu par sa personne, il se ressert, toujours en regardant devant lui plutôt que dans sa direction.

Depuis le début de l'après-midi - bon, d'accord, depuis le début du séjour -, il se sent comme au bord d'un précipice fort dangereux. Adrastrée n'en a peut-être pas bien conscience, mais le simple fait qu'elle se tourne ensuite vers lui et qu'elle l'avise d'un regard presque autoritaire, menace le fragile équilibre sur lequel il se tient.
Faut dire qu'il est impénétrable. Indéchiffrable.

Quoi que peut-être pas autant qu'il se l'imaginait : la sentence finit par tomber, et elle lui explique ce qui lui arrive. Par automatisme, les sourcils de Sidney se froncent. Oh, il sait très bien de quoi elle parle. Mais ça ne veut pas pour autant dire qu'il l'accepte. Tout en la laissant déverser ce qu'elle a sur le cœur, il sirote son second verre, nettement plus rempli que le premier. Ses yeux ne la lâchent pas une seule seconde. Et son attention, bien que focalisée entièrement sur elle, ne lui permet pas de tout comprendre.
En fait, il est bien trop occuper à la regarder, et à noter chaque détail de son visage. La veine qui palpite sur son front, signe de sa colère. Ses yeux légèrement brillants. Ses lèvres ...
Interrompu par une arrivée inopportune.

Fidèle à lui-même, Sidney est capable de garder la face, et de rire face à la tante Grettie qui a déboulé comme une furie. Sans doute sans même avoir conscience de qui se tramait par là.

La tante partie, Adrastrée lui tourne, le dos, trébuchant à moitié et Sidney doit empêcher un nouveau rire de lui échapper. Pourquoi est-ce que ça l'amuse autant d'être - en partie, il sait que l'alcool exerce un grand pouvoir là-dessus - celui qui la déstabilise ? C'est cruel. Mais infiniment satisfaisant pour lui. « Ça te va incroyablement bien de t'énerver, tu sais ? » Oups, ça lui a échappé. « Et pour ta gouverne, Alex n'est effectivement pas quelqu'un de méchant. Juste un peu trop collant avec toi à mon goût. » Oups, ça lui a échappé aussi. L'air de rien, il se tourne de nouveau en direction du bar, pour continuer à boire doucement son verre.
Et ouais, il est sacrément fier de lui. Y a de quoi.
code par SWAN - gifs tumblr - musique - Laurel - Fire Breather

_________________

   
ATTRACTION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
◦ pseudo : PERSEPHONE + Kat + tumblr
◦ messages : 191
◦ avatar : Emma Watson
MessageSujet: Re: Hymn for the weekend - Ft Disne-Euh, Sidney.   Dim 4 Juin 2017 - 9:32


Hymn For The Weekend
 
« Drink from me, drink from me. Then we'll shoot across the sky. Symphony. Then we'll shoot across the sky. Oh, angels sent from up above. You know you make my world light up.  

« Il sait que je sais qu'il sait que je sais. » Est la seule phrase absolument crétine qui germe dans son crâne alors que la sentence tombe. Spinelli a avoué. Alors que plusieurs membres de la famille Blackwood passent, la jeune femme se perd au milieu de jambes et de bras gesticulants avant de jeter un coup d’œil au professeur de lettres. Et tout ce qu'elle y voit, c'est de la joie. Une joie presque avaricieuse. Qui est-il vraiment ? Un Gentleman Anglais venu se faire une santé au Canada, ou un goujat mégalo' en quête de proie facile ? Elle reste là, facilement une longue minute à jauger son adversaire. Parce que c'est définitivement ce qu'il est en train de devenir. Ils avaient été complices le temps d'une après-midi. Mais les lignes interdites ont commencées à doucement être escaladées et là voilà perdue au milieu, dans un équilibre précaire à se demander de quel côté se laisser tomber.

Elle a définitivement craqué son slip !

La blonde lui lance un regard à la fois morne et déterminé. Il va voir ce qu'il va voir ce satané rossbif ! Lentement, elle détourne les talons pour chercher son meilleur ami du regard. C'est sa seule issue. Si elle est avec lui, il ne viendra certainement pas. Si ? Non ? Elle doute, mais elle doit absolument essayer. Qui plus est, à part une « guèguère » puérile, ils n'ont presque pas passé de temps ensemble et son absence se fait réellement ressentir. Elle a besoin de son ami, point barre. Lorsqu'elle l'aperçoit enfin en pleine discussion avec la tante aux flageolets – Paix à leurs âmes, la nuit va être longue et odorante -, l'étudiante se précipite doucement vers lui sans suivre leurs conversations.

« - Tu viens manger près du Lac ? Demande-t-elle une fois sa tirade terminée et la tantie partie.
- Tu veux pas aller à table ? Demande-t-il d'un ton surpris en montrant le monde déjà installé.
- Non, viens avec moi, je veux manger là-bas …

Instant de silence.
Il plisse les yeux, fixe Adrastée, puis quelque chose dans son dos. Et ce qu'il voit a l'air de le convaincre.

- Parfait, t'as raison, on s'est pratiquement plus vus depuis hier !
- A qui la faute, qu'elle grogne alors qu'il file vers le buffet.
- Installe-toi, je vais nous faire des assiettes.

Silencieuse, même trop, la jeune femme suit son conseil et file s'installer au bord de l'eau. Le bois sous ses fesses est froid à force d'humidité et elle déchausse ses pieds pour plonger ses ongles dans l'eau fraîche. Doucement, elle enfonce ses talons puis ses chevilles avant de relâcher complètement les nerfs de ses cuisses. Elle est plus que perdue. En réalité, ça lui a même complètement miné le moral. Contrairement à ce sadique d'Anglais, elle est loin de s'amuser de la situation. Parce qu'elle réfléchit, elle! Aux conséquences, nouvelles comme anciennes. Les intentions de Sidney restent très floue et l'idée qu'il puisse vouloir se moquer d'elle lui tord le bide. S'il savait … Il ne la regarderait même pas. Sauf qu'il le fait et que le problème est bien là. C'est à peine si elle entend Alexandre s'asseoir à ses côtés pour lui tendre une assiette. Mollement, elle le remercie et attaque le plat. Elle n'a pas envie de parler, mais visiblement lui si.

- Tu te souviens de Nils ? Demande Alex en riant.
Il parvient à lui arracher un semblant de sourire, même si elle a du mal à comprendre d'où sort soudainement ce sujet de conversation.
- M'en parle pas, c'était une catastrophe. J'ai réalisé tellement tardivement que ce qu'il voulait, c'était plus que de l'aide aux devoirs …
Son sourire se dissipe aussitôt alors qu'Alex s’esclaffe de plus belle. Ca fait bien trop échos à ce qu'il vient de se passer.
- On a finis par lui faire croire que ton père était un agent de la C. I. A ultra recherché pour trahison, j'arrive toujours pas à croire qu'il est pu croire nos bobards un seul instant. Faut être con ! Qu'il rigole de plus belle en mâchouillant son poulet froid. Et, tu te souviens de Clay ?
Adrastée grimace dans un sourire amusée, malheureusement, oui.
- Ah et, qu'il reprend en s’esclaffant de plus belle, tu te souviens de Sidney Spinelli ? Qu'il crache d'une traite et d'une voix grave et accusatrice, tout en lui lançant un regard courroucé.

Il ne rit plus, et elle non plus.
Ca le don de lui faire recracher tous ses concombres dans le lac et de s'étouffer avec.

- Alex ! Vomit Adrastée en toussant, t'es malade ou quoi ?
- A d'autres ! Ma biche, t'as tendance à oublier certaines choses. On s'comporte comme si j'étais ta grande copine ou deux guignols asexués et c'est parfait. Mais j'suis un mec, abrutie. Et les regards que ce gars te lancent, crois-moi, c'est pas parce qu'il veut te jouer la sérénade. Viens pas pleurer sur mon épaule quand ce sera trop tard. J't'ai grillée ma petite, t'as filé comme une gazelle coursée par un guépard au moment où t'as cramé l'embrouille.

Les joues rouges de colère, la blonde se redresse.

- Arrête ton char, ben hur !
- Ta gueule Chevalier et écoute ce que j'ai à te dire. Ca fait presque deux jours que j'essaie de te choper pour t'en parler et faudrait être putain d'aveugle pour rien voir.
- Tu le détestes, qu'elle conclut aussitôt sans le laisser finir.
Et pour une raison qu'elle connaît et n'accepte pas, cette conclusion l'agace tout autant que l'inverse. Elle voudrait que ces deux-là s'entendent. Et rien que ça, ça pue.
- Bien-sûr que oui, toutes les midinettes de la Fac lui courent après comme des grosses dindes. Et toi, t'es pas une dinde. J'aime pas ce mec, ok ? Il est louche et pire encore, il a clairement pas d'intentions nobles avec toi.
Comme si lui était un exemple de chasteté !
- Alors on peut savoir ce qui t'a pris de piquer mes fringues ?!
- Je croyais que t'allais te coltiner la tante ! Se justifie Alex en levant les bras d'un air pantois. Au lieu de ça, c'est moi qui me suis retrouvé avec …
- Qu'importe, qu'elle grogne sans une once de pitié pour lui en se levant, tu te fais des films mon vieux. Et de toute façon, je déteste les Anglais.
- Tu ADORES les Anglais, sale tâche !
Encore un point pour cet abruti. Les Canadiens et leurs facilités à cerner les gens commencent sincèrement à lui casser les miches.
- Pas celui-là ! Qu'elle gueule presque en jetant rageusement son assiette dans la poubelle. Sur ce, vous me faites tous royalement chier, alors j'vais aller voir ailleurs si j'y suis !
- C'est ça, et comme je te disais, viens pas pleurer sur mon épaule quand y sera trop tard !
- Rêve ! »

La blonde réalise soudainement que tout ceux qui sont attablés où devant les buffets peuvent les entendre hurler au loin. Heureusement pour eux, aucun n'a pu comprendre ce qu'ils disaient. Mais au milieu de la foule de paires d'yeux intrigués, la jeune femme n'en cherche qu'une. Et lorsqu'elle croise les billes azures, son cœur se serre. Elle a définitivement craqué son slip. Mais une idée sadique lui vient en tête, il ne sait pas pourquoi ils se disputent et elle espère vraiment qu'il va se faire des films.  Spinelli dans la peau et la mort dans l'âme, la jeune femme se précipite vers leur tente et file directement sous la couche, déjà prête et portant une étiquette à son nom. Elle n'a même pas vérifié l'emplacement de celles des deux crétins du jour. La jeune femme s'enfonce à l'intérieur, comme quand elle était petite. Sa lampe de poche en main et un bouquin dans l'autre, elle laisse juste assez d'air pour respirer, allume la lumière et commence sa lecture.

Peut-être que venir dans ce satané pays était une mauvaise idée.


----

Foutue faim. L'air lui manque et l'éclat de la lampe a diminué. La jeune femme tente mollement d'ouvrir les yeux, les bouche pâteuse et la faim tiraillant son estomac. Elle s'est enfuit si vite. La honte la submerge alors qu'elle repense à Elizabeth. La pauvre a dû se demander ce qui lui avait pris de partir aussi vite, et surtout sans un mot. Alexandre a sûrement dû subir un interrogatoire et se faire tirer les oreilles. L'idée la ravie et lui fait presque oublier les tracas de la veille. Ses doigts cherchent mollement la fermeture et le bruit singulier de celle-ci résonne dans la tente lorsqu'elle en sort. L'air frais lui fait un bien fou. Dans la pénombres, c'est à peine si elle distingue quelques masses chimériques. Elle devine trois lits en plus du sien, mais pas de visages. Tout doucement, la jeune femme passe deux doigts sous ses yeux et se glisse hors de son duvet. Ses pieds rencontrent l'herbe humide et elle réalise que ses chaussures sont toujours près du lac. La faim ayant raison d'elle, la jeune femme se glisse doucement hors de la guérite, prête à se nourrir avant de retourner se coucher.

Et elle espère sincèrement ne croiser personne.

 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - Laurel - Fire Breather

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
esprit libre
avatar
◦ pseudo : Schizophrenic.
◦ messages : 81
◦ avatar : Tom Hot Hiddleston.
MessageSujet: Re: Hymn for the weekend - Ft Disne-Euh, Sidney.   Mar 6 Juin 2017 - 16:31


Hymn For The Weekend
 
« Drink from me, drink from me. Then we'll shoot across the sky. Symphony. Then we'll shoot across the sky. Oh, angels sent from up above. You know you make my world light up.  

Les mots lui ont échappé. Et le pire, c'est qu'il ne les regrette pas. Pas le moins du monde. Pour une fois, il s'est montré sincère, a parlé sans détour et sans tourner autour du pot dix heures durant. Il ne sait pas si ça plaît à Adrastrée ou non, si ce qu'elle entend lui fait un quelconque effet. Et ce, pour la simple et bonne raison qu'il ne regarde plus dans sa direction. Il termine son verre, les yeux obstinément coincés sur un point devant lui, là, quelque part. Les poser sur elle, c'est signer son arrêt de mort. Quoi que, ça, c'est sans doute déjà fait. Et puis il se plaint, il se plaint, mais c'est lui qui enchaîne les conneries, les maladresses, les paroles à double sens et les mots séducteurs. Pas de quoi en faire une syncope, mais tout de même. Adrastrée a très bien compris. En théorie, en tout cas.

Assez vite, il devine qu'elle a fuit. Ça ne le dérange pas. Bien que les apparences peuvent parfois donner l'impression du contraire, il n'a jamais été du genre à foncer dans le tas et à réfléchir ensuite. A vrai dire, son meilleur allié, c'est la patience. Une indéfectible patience qui lui vaut souvent d'être le meilleur dans son domaine. Et oui, ses chevilles vont bien. Il a ses défauts, et il en a parfaitement conscience. Pour n'en citer qu'un, il déteste particulièrement perdre et ne pas obtenir ce qu'il veut.
Autant dire qu'Adrastrée est mal barrée.

Mais là n'est pas la question pour l'instant, n'est-ce pas ? Le professeur s'efforce de ne pas chercher la jeune femme du regard - qu'il devine avec l'autre de toute façon -, et va plutôt s'installer à table, où les plats sont d'ores et déjà servis.
Le repas se passe dans une atmosphère plutôt joviale. Sidney n'a pas oublié l'objet premier de son attention, mais il est parvenu à le mettre dans un coin de sa tête. Ce qui est préférable parce que ce repas, il le passe aux côtés de la tante avec laquelle il va partager son abri. Elle, parmi deux autres, dont Adrastrée. La tranquillité est un peu mise à mal, à un moment, quand la voix de son étudiante se fait entendre de manière on ne peut plus virulente. D'instinct, Sidney lève les yeux ... Et croise ceux de la jeune femme. Comme par hasard. Elle le fuit assez vite, et se réfugie dans la tente. Dans leur tente.

Plus de deux heures plus tard, alors que tous se dirigent vers leurs abris pour la nuit, Sidney, lui, s'en sent dans l'incapacité la plus totale. La tante avec qui il vient de passer ce trèèès long repas ne lui donne guère envie d'aller s'allonger à ses côtés. Et il n'est pas certain, non plus, de vouloir y rejoindre Adrastrée. A tous les coups, elle dormira. Mais il n'empêche que c'est dangereux, et il le sait.

Alors, il traîne dans un premier temps. Il marche, il se promène - restant dans un périmètre assez peu élargi -. Mais quand il se retrouve totalement seul, la dernière personne ayant décidé d'aller dormir, il s'accapare une bouteille de vin blanc pas encore ouverte. Un verre dans l'autre main, il va s'installer sur une chaise non loin du buffet. Là, ce sera parfait. Des produits anti-moustiques devraient lui permettre d'être épargné, et il ne fera pas de bruit : il a un bouquin avec lui si jamais il commence à s'ennuyer. Il finira peut-être par aller se coucher lui aussi - pas le choix - mais pas tout de suite.
Cette solitude, il la chérit, il la cherche.

Alors quand du bruit le fait lever les yeux de la page qu'il commençait à lire, il est partagé entre l'agacement ... et de l'intérêt pour la nouvelle venue. Il fallait que ce soit elle. Evidemment.
« Je vais finir par croire que tu ne peux plus te passer de ma présence. » Hum. Pas géniale, cette remarque. Mais qu'y peut-il ? Il est pris par surprise ... Une fois de plus ! « Pourquoi ne dors-tu pas ? » C'est bien ce qu'elle faisait jusque-là pourtant, non ?
code par SWAN - gifs tumblr - musique - Laurel - Fire Breather

_________________

   
ATTRACTION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
◦ pseudo : PERSEPHONE + Kat + tumblr
◦ messages : 191
◦ avatar : Emma Watson
MessageSujet: Re: Hymn for the weekend - Ft Disne-Euh, Sidney.   Sam 17 Juin 2017 - 15:37


Hymn For The Weekend
 
« Drink from me, drink from me. Then we'll shoot across the sky. Symphony. Then we'll shoot across the sky. Oh, angels sent from up above. You know you make my world light up.  

Elle traîne sa carcasse, les mirettes de la blonde papillonnent à plusieurs reprises. Elle inspire longuement, tentant de dénouer les nœuds formés dans sa caboche encore mal éveillée. Elle baille, traîne des pieds et sent l'herbe s'insinuer entre ses orteils. Adrastée se dirige vers les tables, priant pour y trouver des restes.  Et à sa grande surprise, elle en trouve. La blonde  se précipite sans un regard pour les alentours vers la table et y dégote un reste de lentilles froides. « Je vais finir par croire que tu ne peux plus te passer de ma présence. »

«  - AH !

Le cri vient du fond de ses tripes alors que son assiette en carton récupérée une seconde plus tôt vole au-dessus de sa tête, pour s'échouer dans l'herbe. Les deux mains sur sa poitrine, l'étudiante se détourne pour fixer un Sidney installé confortablement dans une chaise longue. Enfoiré ! Il est partout, c'est pas possible.

- Depuis quand t'es planqué là ?! Qu'elle s'égosille en reprenant contenance.

Ses yeux vont de des siens à sa bouteille de vin blanc. Elle s'humecte les lèvres, hésitant entre retourner se coucher le ventre vide à nouveau et rester là. Le gargouillement de son estomac répond à sa question muette, et à celle de Sidney. La Française soupire longuement, se détourne et ramasse l'assiette à terre. Elle prend son  temps, nettoie tranquillement le carton. Elle est tombé du bon côté. Sans répondre, elle se sert les lentilles, prend un peu de menthe et s'assoit à côté de lui. Tant pis pour la raison, elle a faim. Et soif. La jeune femme agrippe un verre vide et  propre, le lui tend silencieusement et hausse un sourcil.

- Tu comptes pas la vider tout seul quand même ?

Sur ces dires, elle commence à dévorer son assiette, puis les feuilles de menthe. Elle adore les manger à part. Une drôle de manie qui toujours froncer les sourcils. Elle attaque ensuite son verre de vin avant de s'allonger dans sa chaise longue qu'elle étire pour pouvoir observer le ciel.

- Et toi ? Qu'elle demande.

Puis elle réalise que les secondes sont passées et que sa question s'est vite dissoute.

- Pourquoi tu dors pas ? » Précise Adrastée en tournant sa bouille encore endormie pour l'observer.

Elle devrait s'en foutre  totalement, l'ignorer et s'en aller. Elle n'a plus qu'une journée à tenir avant deux semaines de répit. Et pourtant elle est là.

 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - Laurel - Fire Breather

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
esprit libre
avatar
◦ pseudo : Schizophrenic.
◦ messages : 81
◦ avatar : Tom Hot Hiddleston.
MessageSujet: Re: Hymn for the weekend - Ft Disne-Euh, Sidney.   Ven 23 Juin 2017 - 12:13


Hymn For The Weekend
 
« Drink from me, drink from me. Then we'll shoot across the sky. Symphony. Then we'll shoot across the sky. Oh, angels sent from up above. You know you make my world light up.  

Non sans une part de machiavélisme évident, Sidney doit s'avouer amusé de lui avoir fait peur. C'est cruel, il le sait bien, mais il ne peut pas s'en empêcher. Et puis, très franchement, sa réaction vaut son pesant d'or. Elle a l'air d'hésiter, une fois remise de sa stupeur. Elle ne sait pas bien ce qu'elle est supposée faire, et Sidney trouve cela particulièrement amusant. Depuis sa chaise longue, un verre rempli dans la main, il l'observe. Attentivement, presque sans ciller. C'en est effrayant ... Pour elle. Parce que pour lui, c'est franchement hilarant.

A sa question, aucune réponse n'aurait dû franchir les lèvres du professeur. Pourtant, il se surprend à lui en fournir une. « Un moment. » Brève, mais une réponse tout de même.
Adrastrée se remet en mouvement et, une assiette garnie et un verre vide dans les mains, vient s'installer sur la chaise à côté de la sienne. Un mince sourire étire les lèvres de Sidney. Il récupère la bouteille et la dé-bouchonne avant d'en verser jusqu'à moitié dans le verre qu'elle lui tend. Pas la peine de lui répondre cette fois, c'est sûr.

Il referme ensuite la bouteille et re-remplit son verre à lui qui commençait à se faire un peu trop vide. Adrastrée en profite pour commencer à manger, avant de lui poser une question. D'abord, Sidney hausse un sourcil. De quoi diable parle-t-elle ? Elle finit par s'expliquer et il comprend ce dont il s'agit. Enfin. « Parce que le sommeil ne vient pas ? » Répondre à une question par une question, c'est presque une spécialité. Spécialité dans laquelle excelle particulièrement Sidney. Surtout quand il n'a pas envie d'être trop précis. Quel intérêt, pour lui, de tout lui dire à elle ? Aucun. Il compte donc bien garder le silence sur les véritables raisons de son insomnie. « Mais tu ne m'as pas répondu du coup. Tu avais trop faim pour t'endormir ? » Sans la lâcher du regard, comme fasciné par ce bout de femme en train de bouffer comme un ogre, il porte son verre à ses lèvres.
Merde, il aurait peut-être dû aller se coucher, finalement. Ça aurait mieux valu que de se retrouver là, seul avec elle. Une bouteille entre eux et les autres tous endormis.
code par SWAN - gifs tumblr - musique - Laurel - Fire Breather

_________________

   
ATTRACTION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
◦ pseudo : PERSEPHONE + Kat + tumblr
◦ messages : 191
◦ avatar : Emma Watson
MessageSujet: Re: Hymn for the weekend - Ft Disne-Euh, Sidney.   Lun 21 Aoû 2017 - 13:41


Hymn For The Weekend
 
« Drink from me, drink from me. Then we'll shoot across the sky. Symphony. Then we'll shoot across the sky. Oh, angels sent from up above. You know you make my world light up.  

Elle doit bien l'avouer. Si elle cherche autant après la boisson, c'est uniquement pour se donner du courage. Ils ont des choses à éclaircir, il est temps. Il faut que ça cesse. Osera-t-elle seulement ? Et il n'a pas l'air de vouloir l'aider. Oh, bien au contraire ! Sidney prend même un malin plaisir à tourner autour du pot.

« - … Tu sais très bien pourquoi, tu m'as vu partir hier soir, comme tout le camping. Inconnus y compris … Qu'elle marmonne en avalant une gorgée de vin. Alex est adorable, mais parfois il a le don de me mettre hors de moi. Je sais qu'il tient à moi et qu'il n'a aucun philtre. Je devrais pas m'en plaindre, il le fait parce qu'il est comme ça et ça a toujours été bénéfique, au final.

La phrase est débitée d'une traite et la blonde fronce des sourcils. Elle espère qu'il comprenne le sous-entendu. Au fond d'elle, elle voudrait qu'il crache le morceau. Ses lippes s’entrouvrent, puis se referment sur finalement sur le bord du verre qu'elle mordille nerveusement. La liqueur retrouve finalement le fond de sa gorge et elle déglutit avec difficulté.

- Je sais même pas pourquoi je te dis ça.

Menteuse.
Plus de vin, vite.
Non, moins de vin.
Au secours !

Alex avait raison, elle a envie d'aller chouiner sur son épaule. Là, tout de suite.

- Tant qu'on y est, je crois qu'il est grand temps de parler de cette manie de se tutoyer, qu'elle souffle si bas qu'elle doute presque qu'il est pu l'entendre. Son cœur commence déjà à battre à toute allure. Elle sent presque la nausée remonter jusqu'à ses lippes. Ca va être bien plus dur qu'elle n'osait l'imaginer.

La jeune femme sert si fort son verre pour éviter de trembler que ses jointures sont blanches.

- Je repars demain pour un Road-trip avec Alex et …

Oh, ce détail-là risque de faire carrément mouche et maintenant qu'elle en a conscience, c'est bien pire encore. Ou au contraire, jubilatoire. Y a vraiment un truc qui tourne pas rond chez elle.

- .... Et je crois qu'il faut ... qu'il faut qu'on reprenne les bonnes habitudes. Dans deux semaines, on se reverra et ce sera pour reprendre les cours. On aurait pas dû prendre autant de familiarités, Sidney. C'était débile. Tu sais, moi j'ai du mal à faire marche arrière ...  »

Le simple fait de prononcer son prénom lui colle la chair de poule. Et pas d'effroi. Non, elle aime ça. Et c'est bien le problème. Elle baisse à nouveau les yeux sur son verre. Le soucis, c'est qu'elle ne veut pas. C'est qu'elle voudrait presque choisir un professeur inférieur à Sidney rien que pour ne plus être son élève. Et elle a déjà fait des conneries par le passé qui lui ont coûté bien trop cher pour qu'elle ne se permette de sortir du sentier, cette fois. Elle ose à peine un coup d’œil vers lui, craignant sa réaction. Elle a compris maintenant qu'il pouvait se montrer soit loquace, soit extrêmement froid. Mais il faudrait être à présent aveugle pour ignorer que dans le regard d'Adrastée, se joue un duel acharné entre la raison et l'envie.

Ca passe, ou ça casse.

 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - Laurel - Fire Breather

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
esprit libre
avatar
◦ pseudo : Schizophrenic.
◦ messages : 81
◦ avatar : Tom Hot Hiddleston.
MessageSujet: Re: Hymn for the weekend - Ft Disne-Euh, Sidney.   Jeu 31 Aoû 2017 - 11:32


Hymn For The Weekend
 
« Drink from me, drink from me. Then we'll shoot across the sky. Symphony. Then we'll shoot across the sky. Oh, angels sent from up above. You know you make my world light up.  

Emmerder le monde, c'est un peu une passion, dans la vie de Sidney. Il le fait par pur plaisir et cela, dès que l'occasion se présente. Avec Adrastrée, c'est incroyablement facile de trouver des moments propices à cela. Elle est assez ... prévisible. En particulier dans ce genre de situations. Et, il faut bien le dire, Sidney, ça l'amuse beaucoup. Alors, dès que possible, il enfonce le clou. Il joue celui qui ne comprend pas à ce qu'elle essaye de dire sans avoir à user de mots plus clairs, il la taquine même encore plus là où elle semble vouloir faire marche arrière.

Sur son visage, un sourire amusé, et une moue légèrement boudeuse par occasion, quand certains mots s'échappent de la bouche d'Adrastrée. Il la laisse parler sans rien dire, se contentant, à quelques occasions, de tremper ses lèvres et de boire quelques gorgées de son verre.
Il aurait bien bu à la bouteille, lui. Mais maintenant que la jeune femme est là, il ne se le permettra bien sûr pas.

Il est grand temps de parler de cette manie de se tutoyer.
Une fois de plus, Sidney ne dit rien. Il attend.

Et la suite le laisse à la fois pantois, songeur et amusé. Comme toujours. Adrastrée semble en train d'essayer de se dépêtrer d'une situation qui lui échappe. D'une situation aux multiples tenants et aboutissants qui, sans aucun doute, la met dans une situation inconfortable. Loin de lui venir en aide, Sidney attend. Ne la lâche pas du regard une seule seconde. Se tourne même un peu plus encore dans sa direction, bien peu soucieux d'accentuer le malaise grandissant chez la jeune femme. Et quand il ouvre la bouche, ce n'est pas pour la rassurer. Bien au contraire. L'envie de jouer et d'accentuer l’ambiguïté de leur discussion n'en est que plus forte. « Mais ne crois-tu pas qu'il soit déjà trop tard pour cela, Adrastrée ? » Volontaire appui sur son prénom, qui s'échappe d'entre ses lèvres et lui laisse une drôle de sensation. Drôle, mais intéressante et agréable. Quelque peu inhabituelle, aussi. « Et puis, d'ailleurs, je n'en ai pas la moindre envie. Tu es à l'université, où c'est chacun pour sa gueule. Personne ne va se soucier de toi et de ta façon de t'adresser à ton professeur. » Simple théorie. Rien ne dit qu'en pratique, elle soit véridique.

Conscient de ne pas aller dans le sens attendu par Adrastrée, Sidney décide d'aggraver encore un peu plus sa situation. Lentement, délicatement, il se penche un peu plus en direction de la jeune femme, son étudiante. Il reste à distance raisonnable d'elle, mais sait l'étendue de ce qu'il est en train de faire, et des conséquences que cela pourrait avoir. Au diable tout ça ! « Tu t'en vas demain pour un road trip, hum ? C'est justement, à mon sens, le moment ou jamais pour profiter du temps qu'il nous reste ! Pour nous tutoyer et nous conduire en deux adultes à même niveau ... Respectablement, bien sûr. »
Rien d'autre, voyons.
code par SWAN - gifs tumblr - musique - Laurel - Fire Breather

_________________

   
ATTRACTION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Hymn for the weekend - Ft Disne-Euh, Sidney.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hymn for the weekend - Ft Disne-Euh, Sidney.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Hymn For The Weekend x N o r a
» c est bon c est le weekend pascal cloche fete ect.......
» Sidney Crosby
» Sonorisation de la page d'accueil!
» Sidney est une mauvaise fréquentation.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
INDIGO HOME. :: la ville :: i'll move mountains :: le lac-