AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

love is blindness ✩ (cléo)


Partagez | .
 

love is blindness ✩ (cléo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
esprit libre
avatar
◦ messages : 50
◦ avatar : crystal reed
MessageSujet: love is blindness ✩ (cléo)   Dim 4 Jan 2015 - 23:34


Cléo Mellenböck
  you're gonna miss me when i'm gone.


✩ she's old enough to know, and young enough not to say no.

âge › vingt-deux ans, bientôt vingt-trois date et lieu de naissance › trois mars mille neuf cent quatre-vingt-quatorze profession › étudiante en biologie, mais tu songes à changer d'orientation pour étudier la psychologie. peut-être que ça t'aiderait à comprendre ce qui se passe dans ta tête. situation amoureuse › tout nouvellement célibataire. espérons que ça dure cette fois-ci. orientation sexuelle › hétérosexuelle. ou peut-être bisexuelle. peu importe, en fait. ce que tu veux, c'est quelqu'un qui t'aime pour vrai. situation financière › la classe moyenne. papa et maman vivent plutôt bien, mais tu ne vis plus avec eux. ils t'aident quand les fins de mois sont plus serrées, mais sinon, tu fais avec ce que tu as, et ça te convient groupe › les contemplations avatar › crystal reed crédit › crystalreed.net

si tu devais te décrire en cinq mots, quels qu'ils soient, lesquels tu me donnerais ? › diaphanéité, désarroi, impuissance, amour & papillon, si tu devais m'emmener loin d'ici, où est-ce qu'on irait ? › je t'emmènerais rejoindre peter pan au neverland, là où on aurait la paix. où on serait pas obligés de grandir et de faire face à la vérité. si tu devais me lire une histoire, laquelle est-ce que tu choisirais ? › je te raconterais celle que tu veux entendre, parce qu'il n'y a que comme ça que tu serais satisfait


✩ ce roi de l'azur, maladroit et honteux.

Ce qui différencie les gens, ce ne sont pas les épreuves qu’ils traversent, c’est la façon dont ils choisissent de les traverser. Toi, tu choisis la beauté, la naïveté. Tu choisis de te mentir et d’ignorer tout ce que le monde a de laid. Tu fais pas comme plusieurs autres qui se créent une carapace ou s’apitoient sur leur sort. Tu plonges tête première dans ton innocence en espérant y trouver un peu de bonheur. Parce que de toute façon, pleurer sur son sort, ça reste pleurer. Toi, tu veux sourire, et tu vas te battre de toutes tes forces pour réussir.   T’es pas stupide pour autant. T’es même très intelligente : l’une des meilleures élèves de biologie. T’es limite un peu nerdy dans ton genre. En classe tu connais toutes les réponses, mais tu ne dis jamais rien, de peur d’avoir l’air ridicule.   T’es un peu timide, mais tu manques surtout cruellement de confiance en toi. D’ailleurs, ton manque de confiance en toi, c’est un grand problème. Tu cherches constamment quelqu’un pour te rassurer. Te dire que tu es assez bonne, assez belle. Assez bien. T’arrives pas à y croire toute seule. T’as besoin de quelqu’un qui t’aime pour réussir à t’aimer.   T’as un grand cœur. Peut-être un peu trop même. Et avec ta candeur, ça aussi c’est un problème. Ça fait en sorte que certains abusent de toi et de ta délicatesse.  Puis toi, tu pardonnes. Tu pardonnes encore et encore, parce que tu t’obstines à croire qu’il y a du beau dans chacun. T’es drôle, aussi. Parfois un peu à ton insu. Ce n’est pas ta naïveté qui fait de toi quelqu’un d’ennuyant.   T’es attachante, les gens t’aiment. Tellement qu’ils te pardonnent toutes tes maladresses et tes erreurs. Heureusement, parce que tu en fais pas mal. Surtout quand t’es nerveuse, et ça, ça arrive assez souvent. Tu deviens gauche, tu te mets constamment les pieds dans les plats, tu fais des gaffes, tu dis des bêtises, tu parles trop vite, puis après tu t’en veux. T’es lunatique, rêveuse. Tu te surprends parfois à t’imaginer dans un monde meilleur, où tous tes problèmes ne seraient que des mauvais rêves. Sauf que malheureusement, tes problèmes, ils te suivent. Ils sont bien réels. Même qu’ils portent un nom : Joey. T’as réussi à t’en sortir, à te débarrasser de la source de ces mêmes problèmes, mais tu vis continuellement dans la peur de replonger. Tu crains de retomber dans le panneau, de retomber dans les bras de celui qui t’a fait tellement de mal. Alors t’es anxieuse. Un peu traumatisée, aussi. Ça te fait faire des crises de panique de temps en temps. Dans ce temps-là, t’as de la difficulté à respirer. Tu fais des cauchemars à presque toutes les nuits. Impossible de dormir. L’insomnie a fait de toi sa meilleure amie. Donc le matin, en te levant, tu te drogues à la caféine, ce qui n’aide pas ton cas. Tu parles encore plus vite. T’es encore plus nerveuse. Encore plus hyperactive. Et tu racontes encore plus de conneries. T’as d’autres séquelles des quatre dernières années. T’arrives plus à regarder des enfants, par exemple. Ça te brise le cœur. C’est un peu ironique, quand on y pense, parce qu’au fond, t’es un peu une grande enfant toi-même. Mais c’est surtout triste, parce que tu aurais fait une mère très attentionnée. Au moins, t’as de la chance : t’as de bons parents. Tu es née dans une bonne famille. Une famille de la classe moyenne qui t’aime et te supporte. T’as de bons amis aussi. Alors malgré tout ça, tu souris. Tu fais comme s’il n’y avait rien, comme si tout était parfait. Et t’espères de tout ton cœur te mentir de façon assez convaincante pour un jour arriver à y croire complètement.

_________________


it's not always rainbows and butterflies

hey little girl, keep on smiling 'cause they don't want to hear you complaining. you're a lucky girl, your life is so exciting. so i'll keep on making bad jokes 'cause you think i'm strong, and it might be the way you like it. oh how i need you to like me.

(c) about today.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
esprit libre
avatar
◦ messages : 50
◦ avatar : crystal reed
MessageSujet: Re: love is blindness ✩ (cléo)   Dim 4 Jan 2015 - 23:36



The men of her life.







Hippolyte T. Dixon
description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien.







Henry O. Bartle
description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien.







Xander C. Turner
description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien.







Milo Chapman
description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien.







Marion J. Wolinski
description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien, description du lien.



Cléo a une banque d'amour inépuisable, hésitez pas à demain

(c) about today.

_________________


it's not always rainbows and butterflies

hey little girl, keep on smiling 'cause they don't want to hear you complaining. you're a lucky girl, your life is so exciting. so i'll keep on making bad jokes 'cause you think i'm strong, and it might be the way you like it. oh how i need you to like me.

(c) about today.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

love is blindness ✩ (cléo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Mangas-Love RPG ♥
» Love et Story

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
INDIGO HOME. :: relations-